Chroniques du Grimnoir Tome 2, Malédiction – Larry Correia

chroniques du grimnoir 2 maledictionRésumé : Il y a ceux qui se téléportent, lisent dans les esprits, influencent la gravité, prennent le contrôle des animaux ou guérissent par imposition des mains, et il y a les « normaux ». Leurs relations virent à l’aigre. Et voici qu’un mystérieux Bureau du coordinateur de l’information entreprend de soumettre les « actifs », avec des moyens nouveaux et des agents redoutables comme l’énigmatique Corbeau.
S’ils ont vaincu le « président » à bord de son dirigeable, les chevaliers du Grimnoir sont maintenant confrontés à la vindicte de l’appareil d’État, alors même que la menace qui pèse sur le monde s’approche et se précise. Jake Sullivan et Faye Vierra devront puiser au plus profond de leurs pouvoirs pour faire face, d’autant que les anciens du Grimnoir eux-mêmes nourrissent la pire des craintes quant à la jeune Faye : n’est-elle pas atteinte d’une malédiction qui fera d’elle le pire ennemi de l’humanité ?

Edition : L’Atalante

 

Mon Avis : Il y a quelques mois je me suis lancé dans la lecture du premier tome de cette série qui s’annonçait comme un mélange de pulp, de fantasy urbaine et d’uchronie, et je dois dire que je n’ai pas été déçu tant il se révélait efficace, nerveux et bourré d’action, avec des personnages intéressants et une intrigue prenante (Ma chronique du Tome 1). C’est donc sans surprise que j’ai rapidement fait rentrer dans ma PAL ce tome que j’ai décidé de lire, vu que le troisième et dernier volume est annoncé pour cet été. La couverture, illustrée par Vincent Chong, se révèle toujours aussi accrocheuse selon moi.

J’avais pas mal d’attentes avec cette suite, surtout après la fin du tome un qui laissait entrevoir certaines révélations sur l’origine de la magie qui s’annonçaient vraiment intrigante, pourtant l’auteur a vraiment réussi à me surprendre avec ce volume en allant à l’opposer de ce que j’attendais. Mais voilà ce qui était une force initialement devient, je trouve, une petite faiblesse et dans l’ensemble j’ai trouvé ce second tome moins bon. En effet là où j’attendais un volume centré sur le « cœur » de la magie, on se retrouve finalement plus dans une intrigue un peu X-Men avec ce rejet des actifs, considérés comme des monstres, avec un pays en proie aux doutes dont le pouvoir veut contrôler sa population. Il n’oublie pas pour autant fil rouge et place quelques marches pour la suite, comme cette malédiction ou encore l’idée de cet éclaireur. On y retrouve toujours ce côté vraiment explosif et haletant qui fait que de nouveau on est emporté à tourner les pages facilement pour savoir ce qui va se passer par la suite. Les rebondissements et les retournements de situations sont toujours aussi maîtrisés même si je trouve que l’ensemble s’essouffle sur la fin, l’auteur cherchant à retarder au maximum le combat final.

Mais voilà comme je l’ai dit, l’idée de dérouter le lecteur en lui proposant une histoire différente de ce que laisser présager le fil rouge a aussi ses mauvais côtés, car une fois la dernière page tournée, clairement, on se dit que c’était fun et explosif, mais voilà on se rend compte que c’est un tome de transition et de remplissage pour mettre en place quelques pièces du puzzle qui va se dévoiler dans le prochain volume. Je me suis donc retrouvé légèrement frustré. De plus l’histoire qui est proposée, avec ce rejet du gouvernement des actifs qui font peur et doivent être contrôlés, me faisait beaucoup trop penser à X-Men, mais en moins profond et moins complexe, avec ces camps ou encore cette loi d’enregistrement. Autre point, l’ensemble m’a paru, je trouve, sans véritables surprises on sait clairement comment ça va se finir, donc quand vers la fin l’auteur se met à ralentir, à ajouter des scènes pour patienter le lecteur j’ai légèrement décroché j’avoue. Après, ces quelques points n’enlèvent en rien le côté pur divertissement assumé et dans l’ensemble on s’éclate à lire ce roman, mais il est clairement un ton en dessous du précédent.

L’univers, lui, se révèle toujours aussi sympathique et agréable à découvrir. Surtout le mélange des genres entre le pulp, l’uchronie et la fantasy urbaine qui est toujours aussi réussi et efficace. L’ensemble se révèle accrocheur et intéressant même si, il faut bien l’admettre, vu qu’il perd son aspect nouveauté il perd aussi légèrement de son charme, surtout que l’auteur ne le développe pas vraiment non plus ici, ne s’intéressant que finalement sur ce rejet des magiciens par une partie d’une population qui connait de plus en plus la crise. Il tente bien de s’offrir quelques réflexions sur le racisme et la position de la femme à l’époque, mais l’ensemble est trop simpliste. La magie par contre apporte son lot de nouveautés avec de nouveaux pouvoirs qui se révèlent originaux et intéressants à découvrir au fil des pages, tout en restant classique dans la façon de s’en servir. De nouveaux aspects magiques sont esquissés et donnent envie d’en apprendre plus. Par contre certaines idées tombent un peu à plat, je pense par exemple a celle sur les robots trop vite balayée. À noter aussi les citations en début de chapitre qui, je trouve, apporte un plus à l’ensemble.

Concernant les personnages on retrouve avec grand plaisir les principaux héros du premier tome dont on suit toujours avec autant de plaisir les aventures et les péripéties. Sullivan et Faye sont toujours aussi attachants et surtout évite de tomber dans la caricature le « Lourd » étant plus intelligent et efficace qu’on le croit et la paysanne, malgré ses jugements assez binaires, se révèlent plus profonde qu’on le pense. Les dialogues sont toujours aussi savoureux et entrainants. Je trouve juste légèrement dommage qu’ils aient un peu de mal à évoluer, on a l’impression de retrouver les mêmes que précédemment, avec les mêmes réactions et donc, par conséquent, la même façon de réagir face aux situations, mais rien de méchant. Par contre je trouve dommage que l’auteur ne se serve pas plus que cela de ses nouveaux personnages qu’il amène. Il y avait pourtant un énorme potentiel avec par exemple Murmure ou bien Hammer qui n’est, selon moi, pas totalement utilisé. C’est assez frustrant de voir par exemple Murmure s’effacer au fil des pages, malgré le secret qu’elle porte, simplement pour revenir à la fin, même chose pour Hammer qui a un pouvoir tellement intéressant, mais exploité que quand cela arrange l’auteur. Pareil pour le vilain de l’histoire, Corbeau manque de profondeur le tout compensé par une puissance exceptionnelle ce qui le rend certes intéressant dans le rôle de « gros bill » à éliminer mais l’empêche d’être plus que cela.

La plume de l’auteur se révèle toujours aussi simple, efficace et entrainante avec toujours cet aspect cinématographique qui fait qu’on se retrouve facilement emporté. Les scènes d’actions se révèlent vivantes et explosives, on a vraiment l’impression parfois de se retrouver devant un film et, comme on me l’a commenté sur le premier tome, il ne manque plus que le pop-corn. Alors certes au final je suis quand même moins convaincu par ce livre que le précédent, la faute à un aspect remplissage et au fait qu’il me fait trop penser à X-Men, mais ça ne l’empêche pas de remplir toujours autant son rôle de divertissement et offrir un moment agréable de lecture.

En Résumé : J’ai passé un plutôt bon moment de lecture avec le second tome de ce cycle qui se révèle toujours divertissant, même si je l’ai trouvé moins réussi que le précédent. L’intrigue prend à contre-pied les attentes du lecteur suite à la fin du premier tome, mais une fois la dernière page tournée on sent le tome de transition et légèrement de remplissage, de plus l’histoire ressemble parfois un peu de trop à X-Men ce qui la rend sans surprise. Cela n’empêche pas l’ensemble de se révéler toujours aussi efficace, haletant et explosif, le tout dans un univers solide, magique et intéressant à découvrir même s’il évolue très peu ici. Les personnages sont toujours aussi efficaces, bien porté par des dialogues prenants, même si je trouve que certains des personnages secondaires auraient pu être plus et mieux développés et que le « vilain » ne soit au final qu’un « gros bill » à éliminer. Je regrette par contre que la fin se fasse un peu attendre, l’auteur cherchant trop à prendre son temps. La plume de l’auteur est toujours aussi efficace, entrainante et visuelle nous plongeant facilement dans son histoire. Au final un roman un ton en dessous du précédent, mais toujours très divertissant, je lirai le troisième et dernier tome dans soucis.

 

Ma Note : 7/10

 

Autres avis : Sylphe, Lune, …

Précédent

Les Sentiers des Astres Tome 1, Manesh – Stefan Platteau

Suivant

Mes Achats du Mois de Juin 2014

  1. J’ai également beaucoup pensé aux X-Men à la lecture de ce tome, mais contrairement à toi je ne m’attendais pas à ce qu’on y entre tout de suite dans le vif du sujet, donc je n’ai pas été déçue ^^

    • Disons que ce qui me fait dire que ce roman est un ton en dessous ce n’est pas complètement qu’il ne se consacre pas au fil rouge qu’il a lancé, mais que ce qu’il propose à la place soit un peu moins bon sur quelques points.

  2. Le premier tome était très efficace, un style vraiment pulp, très rythmé, avec un background intéressant.
    Ravi de voir que le deuxième, malgré quelques faiblesses, maintient un bon niveau !

Laisser un commentaire

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :