Juliet Marillier – Soeur des Cygnes T1

Soeur-des-CygnesRésumé : Au domaine de Sep­te­naigue, au cœur de la forêt, vivait une fratrie de sept enfants dont Sorcha, la benjamine, était la seule fille. Leur mère était morte, leur père toujours en campagne militaire contre les Britons. Mais un jour il décida de se remarier…
Ainsi commence l’aventure de Sor­cha. De l’Irlande aux côtes britanniques, une longue et douloureuse épreuve l’attend pour sauver ses frères d’une cruelle malédiction.

 Edition : L’Atalante

 

Mon Avis : Juliet Marillier est née en Nouvelle-Zélande et vit en Australie, elle fait ici son apparition en France avec son premier livre Soeur des Cygnes chez L’Atalante. A noter que ce livre, en deux tomes, est la réécriture d’un conte de Grimm, Les six frères cygnes, mais on y retrouve aussi un peu des Cygnes Sauvages D’andersen. L’auteur a su se réapproprier l’histoire, par une approche rafraichissante et intélligente, pour en écrire une oeuvre personnelle qui m’a profondément touché.

On suit l’histoire de Sorcha septième enfant d’une fratrie complétée par 6 frère, dont la mère est morte à peine 24 heures après sa naissance. Ils vivent dans une forêt au cœur de l’Irlande au Royaume de Septenaigue dont son père en est le seigneur. Comme tout conte digne de ce nom les ennuis vont commencer au moment où son père va décider de se remarier.

Il s’agit ici d’un roman initiatique suivant la parcours de Sorcha de son enfance à la vie adulte. Ce genre de livre peut soir déclencher la passion du lecteur soit rapidement devenir ennuyeux. Et je dois dire que l’auteur a réussie à me passionner. Le début est un peu lent, les premier chapitre représentant la jeunesse de l’héroïne ne sont pas des plus intéressantes mais la plume de Julier Marillier compense parfaitement en développant un royaume rempli de charmes,  de mystères et de légendes qui m’a ravi.

Puis très vite des tensions apparaissent que ce soit concernant ses frères qui ne veulent pas obligatoirement suivre leur Père Guerrier; mais aussi entre Sorcha et son père dont elle cherche la reconnaissance et l’amour d’un homme, qui, en regardant sa fille, y voit la perte de sa femme. Sorcha doit évoluer dans ce monde ou la magie apparaît, la guerre et les religions y jouent une grande influence.

La plume sait nous émouvoir et nous faire vivre les meilleurs moments de Sorcha, comme les pires. Une fois le livre en main j’ai eu du mal à le lâcher, j’avais vraiment l’impression de me retrouver immergé dans cet Irlande de Légendes. Julia Marillier a su densifier le conte, le rendre plus que crédible. Sorcha est une héroïne admirable, malgré toutes les épreuves qu’elle subit son amour pour ses frères ne va jamais la lâcher.Laissez-vous envouter par cette histoire qui ne demande qu’à être lue.

Pensez à prépare le deuxième tome d’avance, la conclusion du Tome 1 se montrant frustrante et nous laissant en plan on a tout de suite envie de prendre le tome 2.

En résumé : On y retrouve dans ce livre des personnages forts, emblématiques et consistants menés par une écriture soignée, précise et raffinée nous permettant une immersion totale dans l’histoire. Une lecture passionnante qui ne devrait pas vous laisser indifférent et qui nous fait rapidement oublier les premières pages moins intéressantes.

Ma Note : 8,5/10

Précédent

Crimes Temporels – Paul Carta

Suivant

De Fièvre et De Sang – Sire Cédric

  1. Ça a l’air intéressant. Et plus, j’aime bien ce conte

Laisser un commentaire

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :