Kel Tome 2, Le Loup Blanc – Andréa Schwartz

kel 2 le loup blancRésumé : Dix ans de guerre contre les Deux-Empires ont repoussé les tribus occidentales loin dans la forêt éternelle.
Fils d’un général et d’une Cheveux-Noirs rebelle, Herdred emprunte à contrecœur le même chemin que son père : guerrier, officier, bras armé de l’Empire kel’yon. Lorsque des murmures de révolte contre les Deux-Empires s’élèvent dans la forêt, son instinct lui souffle de se tenir à l’écart.
Mais l’ombre du dieu de l’ouest plane sur les bois, et la main du grand loup blanc propulse le jeune sang-mêlé au cœur de la forêt, là où trahison et ambition règnent en maître.

Edition : Rebelle

 

Mon Avis : Il y a un an je me suis lancé un peu par hasard dans la lecture du premier tome de ce cycle qui, au final, sans révolutionner le genre, m’avait offert un plutôt bon moment de lecture avec une histoire solide et efficace, bien porté par des personnages entrainants et une plume dense et captivante (ma chronique ici). C’est donc sans surprise que le Tome 2, sorti récemment, a rejoint ma PAL avec l’envie de savoir comment l’auteur allait faire évoluer son histoire et son intrigue. À noter l’illustration de couverture que je trouve sympathique et qui colle plutôt bien à l’histoire.

Surprise, dès les premières pages on se rend compte qu’on ne suit pas le couple de héros du premier tome, mais l’histoire de leur premier fils, devenu guerrier, une dizaine d’années plus tard. Je trouve le principe vraiment intéressant, Shelun et Aydred ayant montré la majorité de leurs potentiels dans le tome un, mettre en avant Herdred leur premier fils, permet ainsi de suivre une autre histoire, d’offrir quelque chose de différent, un nouveau point de vue. À partir de là l’auteur se met à construire une intrigue, certes que je trouve plus lente que le premier tome, mais d’une certaine façon plus efficace et tout aussi entrainante. On tourne les pages avec envie d’en apprendre plus de ce récit qui se révèle plus dense et plus complexe que le précédent, mélangeant un aspect à la fois intime avec la survie de Herdred et sa quête de lui-même, mais aussi un aspect beaucoup plus large, avec une intrigue politique nébuleuse remplie de trahisons et de complots qui se dévoilent au fil des pages entre les Kel’yon, les Kel’bai et les Barbares.

L’univers développé par l’auteur, de fait par rapport à l’intrigue, se complexifie aussi, car là où dans le tome précédent on suivait plus une guerre sans développer pleinement l’aspect politique derrière, ici justement toutes ces machinations et ces quêtes de pouvoirs entre les différents peuples prennent plus d’importance, offrant ainsi plus d’épaisseur aux deux empires. L’autre aspect intéressant c’est qu’ici on découvre les peuples Barbares qui étaient à peine esquissés auparavant, offrant vraiment quelque chose de travailler ; les barbares n’étant simplement pas que des ignares, mais des peuples aux coutumes et aux croyances différentes mais qui, dans le fond, se révèlent comme tout le monde avec leurs ambitions et leurs rêves de conquêtes et de pouvoirs. Une différentiation et une ressemblance qui vont remettre en cause les croyances du héros. L’histoire et la mythologie continuent aussi à se développer au fil des pages, et se révèlent aussi intéressantes, donnant envie d’en apprendre plus sur ces différents peuples et leurs coutumes.

Alors, par contre, j’ai trouvé les premières pages un peu complexes, il y a beaucoup d’informations à assimiler et surtout beaucoup de nom de personnages. Il y a bien un lexique à la fin qui évite de se retrouver perdu, mais faire la navette sur le début casse un peu le rythme. Bon après faut dire que j’ai une mémoire de poisson rouge avec les noms, surtout quand ils sont longs et écrit dans les formes. J’ai aussi trouvé que le passage où notre héros se retrouve en terrain Kel’bai, au début du roman, traînait parfois un peu en longueur, surtout qu’il n’apporte pas obligatoirement grand-chose pour la suite et se révèle parfois un peu trop répétitif. Certes il permet de retrouver un personnage du tome précédent, mais quelques pages en moins n’aurait, selon moi, pas dérangé la compréhension. Autre point qui me dérange toujours légèrement c’est dans les combats où notre héros effectue des mouvements exceptionnels, du genre arrêter des flèches avec son épée. Pour en avoir discuté avec l’auteur j’ai compris qu’elle reprenait un peu le style asiatique, mais autant je trouve cela esthétique dans un film, autant j’ai un peu de mal dans un livre. Après ce ne sont que des légers défauts, car j’ai vraiment été emporté par cette intrigue maîtrisée et pleine de surprises qui évite justement le happy end pour nous offrir quelque-chose  de cohérent et vraiment passionnant.

Concernant les personnages, ils se révèlent vraiment denses, soignés et cohérents, même si j’avoue j’ai quand même eu un peu de mal à m’accrocher à Herdred. Le personnage se révèle rapidement froid, distant, renfermé et blasé ce qui fait qu’on a du mal à s’attacher, même si vu son passé et ce qui a touché ses parents, on comprend très vite pourquoi. Puis au fil des pages il va commencer à se dévoiler lentement, à se révéler humain et loin de l’être de glace qu’il laissait transparaitre. J’ai trouvé par contre que son histoire d’amour avec Asja ressemblait un peu trop à celle de de Shelun et Aydred dans le tome un, avec ce côté amour impossible entre deux peuples qui se haïssent, et même si c’est présenté de façon différente et de façon plutôt intéressante, l’ensemble reste globalement sans surprise. Cela ne dérange en rien, car on est vite emporté par ces personnages efficaces et qui arrivent parfois à prendre à contre-pied le lecteur, je pense principalement à l’empereur. L’autre aspect intéressant et aussi de voir Shelun et Aydred à travers un regard neuf, on  les idéalise moins, ils se révèlent plus humains.

La plume de l’auteur se révèle toujours aussi fluide, dense, et entrainante plongeant le lecteur avec toujours autant de facilité dans son histoire, alternant de façon vraiment efficace et limpide les phases de descriptions avec les phases d’actions et celle d’introspection. J’ai juste eu un peu de mal avec, parfois, la voix intérieure des personnages, qui apparait en italique dans le roman, se révélant d’une certaine façon répétitive, ou bien accentuant un peu trop des aspects ou des émotions qui se devinaient au final facilement, ce qui n’apporte pas toujours grand-chose. Un second tome que j’ai trouvé mieux réussi, mieux géré et plus original que le précédent, qui m’a fait passer un très bon moment de lecture. À noter le petit cliffangher de la conclusion qui me donne clairement envie de lire et de découvrir ce qui va arriver par la suite à nos héros.

En Résumé : J’ai vraiment passé un très bon moment de lecture avec ce second tome que j’ai trouvé un cran au-dessus du précédent. Certes il risque d’en surprendre plus d’un en mettant en avant plutôt le fils de Shelun, mais il permet de construire une histoire que j’ai trouvée plus complexe et plus dense, où l’intrigue politique se mélange avec une intrigue plus intime sur ce personnage de Herdred. L’univers continue à se développer de façon captivante, on en apprend plus sur les deux empires et on découvre aussi le peuple barbare. Les personnages se révèlent vraiment cohérents, soignés et efficaces même si le côté un peu froid du héros principal fait qu’on prend un peu de temps à s’attacher à lui. L’histoire d’amour évite de tomber dans le mielleux, mais se révèle sans surprise, tant dans les grandes lignes elle ressemble à celle du premier tome. La plume de l’auteur est toujours aussi entrainante et fluide. Je reproche juste un démarrage un peu long, énormément d’informations à assimiler dans les premières pages ainsi qu’une trop grande facilité pour notre héros dans les batailles. Rien de bien gênant. La conclusion évite de façon efficace le happy end et offre un léger cliffangher qui me donne clairement envie de découvrir la suite.

Ma Note : 8/10

Précédent

Les Foulards Rouges Saison 1 Episode 1, Lady Bang and The Jack – Cécile Duquenne

Suivant

Lasser, Mystère en Atlantide – Sylvie Miller & Philippe Ward

  1. Je découvre et je note… Je ne connaissais pas du tout, mais ta chronique me donne clairement envie.
    J’aime beaucoup ton blog, une belle fenêtre que un genre que j’ai déserté mais avec lequel tu me donnes envie de renouer!

  2. Fissou

    Livre absolument super ! J’adore les livres de fantasy et j’ai acheté celui ci par hasard… Je suis extrêmement contente de mon achat car les KEL tome 1 et 2 m’ont transportés dans un autre monde. C’est très très bien écrit, les personnage sont attachant, il n’y a pas « d’essoufflement » dans les deux tomes, on est toujours dans le suspens, toujours dans l’action… Et impossible de savoir ce qu’il va se passer à l’avance, les fin sont toujours surprenantes et explosives, j’attends le prochain opus avec impatience. Seul minuscule point négatif, on ne connait pas l’age des personnages et ils ne sont pas assez décrit à mon gout, elle décrit beaucoup plus les expressions du visages que les personnages dans leurs ensemble, du coup j’ai eut un peu de mal à les visualiser, mais ce n’est que mon avis. 9,5/10 pour ma part :D.

    • Ah content que les deux premier tomes t’aient plu, un cycle vraiment intéressant. Vivement la suite.

      Merci pour le commentaire.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :