La Danse des Étoiles – Spider & Jeanne Robinson

la danse des etoilesRésumé : Parce qu’elle était trop grande et parce qu’elle avait trop de formes, Shara Drummond, malgré son talent, ne correspondait pas aux standards de la danse moderne, lui interdisant de faire carrière… sur Terre.
Mais dans l’espace, libérée de la gravité, tout est de nouveau possible, quitte à réinventer sa discipline et devenir la première à danser en chute libre.
Et quand les extraterrestres sont apparus dans le Système solaire, c’est elle qui nous a sauvés.
Moi, Charles Armstead, son opérateur vidéo, son ami, j’étais là quand elle effectua sa Danse des étoiles. J’ai tout enregistré.

Edition : Actu SF

 

Mon Avis : Je me suis laissé tenter par ce livre pour deux raisons, la première vient de la promotion lancée par ActuSf qui a titiller ma curiosité, ne connaissant pas ce roman pourtant lauréat des prix Hugo, Locus et Nebula et offrant un résumé des plus intriguant mélangeant danse et science-fiction, et la seconde raison vient clairement de sa couverture, illustrée par Jamie Oliver, que je trouve vraiment magnifique. Il n’a donc pas fallu longtemps pour que je décide de me faire mon avis concernant ce roman.

L’histoire qui est offerte se révèle finalement assez simple, Shara Drummond, danseuse de talent, n’a jamais pu percer, la faute à son corps qui ne rentrait pas dans les normes. Un jour elle décide de prendre son destin en main et d’innover en allant danser dans l’espace, mais rien ne va se passer comme prévu et sa rencontre avec une race extra-terrestre va tout changer. Une fois la dernière page tournée, je dois bien avouer que j’ai passé un bon moment de lecture, mais le premier quart paraissait offrir tellement plus que je ressors légèrement frustré de ma lecture. En effet la première partie du récit offrait une sorte de récit intimiste entre la danseuse et son opérateur vidéo qui se révélait complexe, pleine de sentiments et d’émotions. On est vraiment happé par cette relation tendue et pourtant terriblement attachante qui se lie entre un héros estropié par la vie et une danseuse rejetée par le monde qu’elle adule pour son physique pas assez androgyne. Une première partie qui monte alors en tension, que ce soit aussi bien au niveau des relations de chacun qu’avec l’apparition d’alien dont on ne connait rien et qui paraissent se matérialiser un peu aléatoirement, nous offrant aussi des moments de danses vraiment magnifiques, pour aboutir à une conclusion de partie que j’ai trouvé en apothéose.

Alors attention, les trois parties suivantes qui composent le roman ne sont pas non plus mauvaises, loin de là, mais elles n’ont pas réussi à me passionner et me toucher autant. Déjà, j’ai clairement eu l’impression, mais ce n’est que mon avis, que la première partie était construite de façon indépendante, un peu comme une nouvelle et devant le potentiel de l’œuvre les auteurs ont alors décidé de la prolonger ce qui fait qu’on ressent une sorte de petite « cassure » dans le rythme et l’intrigue. Ensuite j’ai trouvé que cette « suite » perd de son côté intimiste pour s’ouvrir et faire ainsi entrer d’autres personnages et en plus on rentre dans une histoire de science-fiction que j’ai trouvé plus classique. Cela reste plaisant à lire, offrant des aspects vraiment intéressants que ce soit dans l’univers et l’aspect chorégraphie ou encore dans le futur imaginé ou les réflexions proposées, mais n’ayant pas la même intensité.

L’un des grands points forts de l’histoire vient, je trouve, de tout le travail fourni aussi bien d’un point de vue technique que par les descriptions, sur l’aspect de la danse et des mouvements. Les auteurs arrivent vraiment à faire retranscrire et partager la rythmique et la composition des mouvements, tout en faisant passer de façon sous-jacente le panel d’émotion qui s’en dégage. On se laisse alors très facilement emporter par ce ballet et on est happé par les messages qu’ils cherchent à faire passer, ainsi que les réflexions que cela engendre sur l’acceptation et la différence chez les différents protagonistes et le lecteur. Concernant le futur vu par les auteurs il possède un petit côté « old school » qui se révèle, mais de façon involontaire, humoristique car l’année 95 imaginée tout le long de ce roman, publiée dans les années 70, est loin de ce que l’on a connu même si certains points se révèlent très réalistes. Là où je suis peut-être un peu plus rester de marbre, c’est par l’atmosphère parfois un peu hippie qui s’en dégage et qui avait peut-être plus sa place au moment de sa publication, mais qui aujourd’hui par son aspect légèrement « peace & love » dénote. Mais bon rien de bien gênant non plus.

Concernant les personnages, je dois bien admettre que deux héros principaux se détachent, pour moi, fortement : il s’agit de Charles et de Sarah qui se révèlent humains, principalement à travers leurs blessures, leurs souffrances et leurs sacrifices, mais surtout par la relation qu’ils entretiennent entre eux, qui se révèle véritablement complexe et soignée entre amour et indifférence. A travers les émotions, les sentiments et les non-dits qu’ils laissent entrevoir on est ainsi touché par leur histoire. Les autres personnages dévoilé au fil des pages ne sont pas mauvais, se révélant travaillés et intéressants, mais n’ont pas non plus la même densité ni la même force, ce qui parfois amène une sorte de décalage au niveau d’une ou deux révélations. Ils paraissent un peu éclipsés. Rien de non plus bloquant, chacun apportant finalement quelque chose à l’histoire et à son évolution.

Puis voilà, au fil des pages la tension remonte doucement, différentes révélations vont pousser le lecteur à se laisser aller, à vouloir en apprendre plus, développant de nombreux axes intéressants, dont je ne dévoilerai rien pour éviter de spoiler, et qui sont liés à cette présence alien pour aboutir à un final pas trop mal ficelé et humain, mais qui m’a aussi paru un peu trop « d’époque » par certains aspects et peut-être un peu trop optimiste, mais bon là je pense que c’est mon côté cynique qui parle je pense aussi. J’ai aussi noté une facilité qui me laisse perplexe.

La plume des auteurs se révèle vraiment poétique à travers leurs descriptions et ce qu’ils arrivent à faire passer, tout en étant entrainante et efficace, arrivant à me fasciner à travers le monde de la danse qui est vraiment loin d’être quelque chose que je connais bien. En tout cas un roman qui, malgré quelques défauts, m’a offert un bon moment de lecture. J’ai cru comprendre que des suites existaient en VO,  que je lirai avec plaisir si elles sont un jour publiées.

En Résumé : J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman qui nous propose une histoire où vient se mélanger science-fiction, réflexions et aspects humains, le tout sur fond de danse et de chorégraphie. Alors certes toutes les parties ne sont pas au même niveau tant on ressent une sorte de « cassure » entre la première qui m’a happée et la suite qui se révèle plus classique, mais rien de non plus complètement dérangeant. L’univers développé par les auteurs se révèle vraiment intéressant, nous émerveillant devant la danse et les chorégraphies présentées, le tout porté par des descriptions très visuelles et porteuses d’émotions, même si le futur imaginé a un peu mal vieilli par certains aspects. Concernant les personnages j’ai été rapidement happé par Charles et Sarah qui sont des héros touchants, complexes et solides, offrant une relation complexe et prenante, mais ils éclipsent un peu les autres protagonistes qui gravitent autour selon moi. Puis arrive la conclusion, faisant monter lentement la tension, jouant sur des réflexions intéressantes, pour aboutir à un final qui se révèle humain et intéressant, mais qui m’a paru peut-être un peu trop tomber dans le happy-end et s’offre une facilité surprenante, même si rien de non plus bloquant. La plume des auteurs est dense, soignée et poétique. Des suites existent en VO que je lirai avec plaisir si un jour elles sont publiées.

 

Ma Note : 7,5/10

Précédent

Les Groseilles de Novembre (Chronique de quelques détraquements dans la contrée des Kratts) – Andrus Kivirähk

Suivant

Aeternia Tome 1, La Marche du Prophète – Gabriel Katz

  1. Même si la qualité n’a pas l’air égale tout au long du livre, je trouve que ça a l’air intéressant. Je me dis pourquoi pas s’il passe entre mes mains 🙂

  2. Je suis curieuse de le lire, je pense que je le prendrais en numérique un de ces 4…

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :