La Horde du Contrevent – Alain Damasio

la horde du contreventRésumé : Imaginez une Terre poncée, avec en son centre une bande de cinq mille kilomètres de large et sur ses franges un miroir de glace à peine rayable, inhabité. Imaginez qu’un vent féroce en rince la surface. Que les villages qui s’y sont accrochés, avec leurs maisons en goutte d’eau, les chars à voile qui la strient, les airpailleurs debout en plein flot, tous résistent. Imaginez qu’en Extrême-Aval ait été formé un bloc d’élite d’une vingtaine d’enfants aptes à remonter au cran, rafale en gueule, leur vie durant, le vent jusqu’à sa source, à ce jour jamais atteinte : l’Extrême-Amont. Mon nom est Sov Strochnis, scribe. Mon nom est Caracole le troubadour et Oroshi Melicerte, aéromaître. Je m’appelle aussi Golgoth, traceur de la Horde, Arval l’éclaireur et parfois même Larco lorsque je braconne l’azur à la cage volante. Ensemble, nous formons la Horde du Contrevent. Il en a existé trente-trois en huit siècles, toutes infructueuses. Je vous parle au nom de la trente-quatrième : sans doute l’ultime.

Edition : La Volte

Poche : Folio SF

 

Mon Avis : Il y a de ces livres qui ne ressemblent à rien, des livres inclassables, inattendus et qui offrent des moments de lecture dont on a du mal à s’en remettre. Il y a de ces livres qu’on n’attend pas et qui une fois en main vous font tout oublier plonger dans la lecture. J’ai décidé de consacrer ma 100ème chronique à un tel livre; La Horde du Contrevent de Alain Damasio. Je trouve la couverture de l’édition de La Volte vraiment sympathique avec tous ces mots et ces sigles qui se croisent.

Il s’agit ici de la quête, la quête d’un groupe, ou plutôt d’une horde, qui est partit de l’extrême aval du monde et va rejoindre l’extrême amont. Une lutte contre le vent qui balaye tout, mais aussi des rencontres et une découverte d’un univers, d’une culture…  Une quête qui fascine, qui intrigue le lecteur. Il ne faut pas avoir peur par les premières pages, chacun des 23 membres est identifié par un signe et donc à chaque début de paragraphe on retrouve le signe qui indique le narrateur, ce qui éclate l’histoire et qui la rend très agréable à suivre. Une fois cette particularité assimilé on ne peut que se laisser emporter par ce récit fluide, haletant et véritablement profond.

L’univers crée par l’auteur est vraiment magique, un monde d’une telle richesse, d’un tel foisonnement qu’on est émerveillé a chaque page qu’on tourne. De plus on découvre cet univers sous les prismes des différents personnages ce qui offre au lecteur des points de vues différents rendant cet univers superbe. La culture, les peuples et leurs fonctionnements sont tout aussi originaux et intéressants rien que par cette Horde qu’on envoie à intervalle régulier pour dépasser si possibles leurs ainés.

Les personnages sont réellement denses, foisonnants et surtout ces 23 personnages sont tous aussi différents l’un de l’autre et pourtant une fois dans la horde ils forment un pack des plus complets et des plus coriaces. C’est cette unité quand ils font front mais aussi les singularités de chacun qui font qu’on s’associe, qu’on s’accroche à eux avec une si grande facilité. Alors bien on ne s’identifiera pas à tous mais on ne peut pas, ne pas s’accrocher à eux à travers leur quête du bout du monde, de leurs souffrances, de leurs rages et de leurs évolutions.

La plume de Alain Damasio est véritable poésie du début à la fin, on se laisse porter par ses mots, mêmes par ses mots qu’il invente pour son univers. Il y a une sorte de beauté dans ses phrases mais aussi de force quand il décrit le vent ou les situations qu’on se laisse subjuguer. Cette quête de l’extrême amont et aussi une quête plus personnelle pour chaque protagoniste mais aussi, je pense, une quête pour chaque lecteur. Puis arrive cette conclusion tout autant sublime que tragique.

Je ne rentrerai pas dans le débat sur la classification de ce livre en fantasy ou SF ou autres pour moi ce livre dépasse les genres et offre une lecture magnifique qui, selon moi, mérite d’être découverte, savourée et appréciée. Un livre qui ne laissera pas de marbre. Je tien à ajouter à cela la très bonne Bande Originale qui est vendue avec les livres aux éditions La Volte et qui ajoute un certain plaisir à la lecture.

En Résumé : Voilà une lecture qu’il est difficile d’oublier, un livre rempli de poésie et de moment magiques à travers la quête de l’extrême amont par cette 34ème Horde. Une fois plongé dans ce livre on a du mal à le lâcher, emporter par ces personnages complexe et terriblement attachants qu’on a du mal à se séparer d’eux. Selon moi un livre à découvrir qui offrira une excellente lecture.

 

Ma Note : 9,5/10

Précédent

De Bons Présages – Neil Gaiman & Terry Pratchett

Suivant

Le Volcryn – George R. R. Martin

  1. Un livre magique qui nous transporte au coeur du pack !! J’aime bien le 9,5 pour pas mettre 10 😛 😉

  2. Je suis tout à fait d’accord avec toi, il est inclassable 🙂 Un grand coup de coeur pour moi aussi.
    Pour profiter pleinement de sa lecture, il suffit de se laisser porter… par le vent !

  3. Couverture intéressante, résumé un peu fouillis (il y a trop d’informations à mon goût, ça me perd…), puis ton article… Ton article !!
    On sent à quel point ce livre t’a embarqué et on a qu’une envie de se laisser embarquer aussi !
    Je l’avais dit que je ne devais plus venir ici ! ^^

    Je viens de regarder la couverture en poche, elle est moins jolie !

  4. Wahou ! Quelle chronique, j’adore ! J’avais déjà très envie de lire la Horde du Contrevent mais là le livre est monté d’un cran dans la liste de mes priorités 🙂

  5. Fin tragique … c’est le mot 😉
    A priori, Damasio avait une idée pour un second tome. Je sais pas ce qu’il en est maintenant !

  6. Je suis en train de le lire en ce moment… J’ai eu du mal à accrocher, les premières pages m’ont un peu perturbée effectivement par le passage d’un personnage à l’autre que je n’arrivais pas
    identifier mais finalement ca ne m’a pas gênée longtemps. Apparemment les lecteurs sont unanimes, j’espère être embarquée moi aussi dans le voyage vers l’Extrême Amont !

  7. Un livre que je viens de poser et qui trotte dans ma tête. J’ai eu un mal fou à réaliser la chronique. Je ne parvenais pas à choisir que dire, ou non, et des éléments arrivaient, saturaient ma
    conscience, tant ce livre touche à l’inconscient. De la SF fantaisiste, oui, une aventure humaine aussi avec des personnages fabuleux, des sons, du vent… de l’amour. Une plume pleine de
    néologismes touchants, envoûtants… bref un coup de coeur.
    Biz

  8. Quel livre grandiose ! J’ai été embarquée tout de suite avec cette Horde, j’ai ressenti le vent avec force. On s’attache aux personnages et à leur destin, on comprend leur quête et leur désir
    d’atteindre le lieu mythique !

  9. stef

    Je te conseille son premier livre « la zone du dehors » qui a fait naitre le concept de la Volte. Un grand livre sur la liberté qu’il a repris maintes fois.

  10. Ce livre est vraiment génial et d’ailleurs ta chronique est excellente.
    J’ai vraiment apprécié cette quête, même si parfois j’y est trouvé des longueurs tout de même. Mon moment préféré, c’est la joute verbale, elle est vraiment énorme!

  11. Une de mes prochaines lectures ! J’espère qu’il me plaira autant qu’à toi 😉 !

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :