Le Bâtard de Kosigan Tome 1, L’Ombre du Pouvoir – Fabien Cerutti

batard de kosiganRésumé : Le chevalier assassin, Pierre Cordwain de Kosigan, dirige une compagnie de mercenaires d’élite triés sur le volet. Surnommé le « Bâtard », exilé d’une puissante lignée bourguignonne et pourchassé par les siens, il met ses hommes, ses pouvoirs et son art de la manipulation au service des plus grandes maisons d’Europe.
En ce mois de novembre 1339, sa présence en Champagne, dernier fief des princesses elfiques d’Aëlenwil, en inquiète plus d’un. De tournois officiels en actions diplomatiques, de la boue des bas fonds jusqu’au lit des princesses, chacun de ses actes semble servir un but précis.
À l’évidence, un plan de grande envergure se dissimule derrière ces manigances. Mais bien malin qui pourra déterminer lequel…

Edition : Mnémos

 

Mon Avis : Ce livre m’a longtemps tenté au moment de sa sortie sans que je craque pour autant. Les premiers échos que j’ai eu au fil des mois se révélant plus que positifs, j’ai donc décidé lors des dernières Imaginales, et après discussion avec l’auteur, de le faire entrer dans ma PAL. Il faut dire que le mélange de Fantasy et d’histoire de France proposé par le quatrième de couverture avait de quoi se révéler tentant. Ajouter à cela une couverture, illustrée par Emile Denis , qui met directement dans l’ambiance et une sortie prochaine de la suite j’ai donc décidé de sortir ce livre de ma bibliothèque pour me faire mon avis.

On se retrouve ainsi à plonger dans une histoire qui oscille entre Fantasy, Historique et, d’une certaine façon, Uchronie où l’on suit deux lignes d’intrigues bien distinctes, celle de Pierre Cordwain de Kosigan en 1399 qui se retrouve en plein milieu d’une lutte de pouvoir et qui va y jouer un rôle important, et celle de son descendant en 1899 qui cherche à en apprendre plus sur son ancêtre. La majorité du récit se repose principalement sur l’intrigue en 1339 et offre une histoire qui va rapidement se révéler sans temps morts, où la mort, l’action et les péripéties rodent à chaque coin pour essayer de faire tomber le héros, ce bâtard. Il faut dire qu’il est loin d’être aimé, voir même haï par de nombreuses personnes et son métier de mercenaire ne le met pas toujours dans de bonnes positions, le plaçant régulièrement au milieu d’intrigues politiques, de trahisons et de manipulations. Clairement, on est loin des intrigues denses, complexes, qui s’enchevêtrent pour mieux trahir et surprendre, on est plus dans des intrigues, certes à tiroir, mais qui reposent surtout sur l’action, le rebondissement, le tout à un rythme entrainant et efficace avec un chapitrage assez court, et cela marche parfaitement bien. On se retrouve ainsi emporté dès les premières pages par les nombreuses péripéties et les nombreuses aventures que va rencontrer notre héros. L’auteur maitrise franchement le rythme de son récit, jonglant entre révélations et action et offre ainsi une histoire sans temps morts, dont on tourne les pages avec plaisir et entrain pour connaitre la suite.

Il faut aussi dire que l’univers historique mis en place par l’auteur joue énormément dans la réussite du livre et se révèle être l’un des gros points forts selon moi. On sent bien du début à la fin que l’auteur connait parfaitement son sujet, nous proposant une époque réaliste, dense et intéressante sans jamais non plus tomber dans des descriptions à rallonges. On plonge ainsi avec plaisir dans une France moyenâgeuse, dans une période de tension, remplie de chevalier, de tournois, de lutte de pouvoir dans un pays encore en mutation et de violence. Un univers âpre, sauvage, de sueur et de sang qui accroche bien sans non plus aller dans la surenchère. Un côté léger se dégage aussi de cette période, principalement face à l’insouciance du héros, ce qui lui évite de se révéler aussi trop sombre et étouffant. Le petit plus vient des modifications qu’apporte l’auteur, y ajoutant une pointe de Fantasy avec la présence de peuples féeriques, de magies et de plein d’autres choses que je vous laisse découvrir et qui je trouve s’intègre parfaitement à l’histoire. La période de 1899 est elle plus ciblée sur le progrès technologique, les jeux de pouvoir se révèlent souvent plus masqués, plus sournoises et ne manque pas d’accrocher aussi. Au final j’ai trouvé ici un univers original, possédant de nombreuses bonnes idées et références, et qui donne envie d’en apprendre plus dans les prochains tomes, histoire de mieux comprendre certaines zones qui restent encore mystérieuses.

Concernant les personnage je dois bien admettre que le Bâtard de Kosigan se révèle être un héros entrainant, qui nous emporte avec facilité et de façon dépaysante dans les nombreuses péripéties qu’il va rencontrer. On découvre ainsi un personnage haut en couleurs, méthodique, qui aime l’argent, les manipulations et les femmes. Il dévoile aussi au fil du récit un passé moins joyeux, plus compliqué qui possède encore de nombreuses questions sans réponse et offre au héros une aura plus intimiste. J’ai juste deux remarques à faire, d’une le Bâtard, pour moi, tombe parfois un peu dans la caricature de « James Bond » beau gosse, tombeur de toutes les femmes, à la répartie toujours facile sauf que je suis loin d’être un grand fan de ce genre de héros et qui je trouve a du mal à coller à un mercenaire tel qu’il est présenté ici, ensuite l’auteur se consacre tellement à son héros que les autres protagonistes ont du mal à vraiment se dégager, se révélant simplement pour la plupart des faire-valoir pour l’intrigue là où, je pense, certains auraient mérité d’être plus développé. Après rien de non plus gênant ou bloquant et cela ne gâche en rien l’histoire.

La plume de l’auteur se révèle efficace, entrainante, vivante et happe le lecteur assez facilement dans son univers et ses machinations. Deux points m’ont par contre laissé perplexe, le premier vient de la construction du récit, l’intrigue de 1399 se révélant sans temps morts, là ou celle de 1899 prend plus de temps à se construire, le soucis vient qu’en mélangeant les deux on a l’impression d’avancer rapidement dans l’une et de stagner dans l’autre. Cela ne gêne pas la lecture mais offre par moment un faux rythme légèrement frustrant. Ensuite l’autre point qui m’a surpris c’est la facilité dont l’intrigue se déroule, notre héros ne rencontre jamais de véritable problèmes, son plan marchant trop à la perfection et reposant aussi sur quelques facilités liées aux capacités du héros. C’est dommage car niveau suspens on se retrouve a ne plus vraiment s’inquiéter pour lui et son équipe tant on se rend compte qu’il ne va rien leur arriver de fâcheux. Au final ça n’empêche ce récit de se révéler efficace et offrir un bon moment de lecture, dévoilant une conclusion plutôt réussie avec de nombreux points en attente qui donnent envie de lire la suite.

En Résumé : J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman qui nous propose de découvrir le Bâtard de Kosigan et son descendant dans deux intrigues qui paraissent s’entrecroiser. On plonge ainsi dans un récit rempli d’adrénaline, de rebondissements, d’action et de surprises qui happe facilement et rapidement le lecteur. L’univers développé tout au long du récit se révèle efficace, dense et complexe sans jamais non plus tomber dans des descriptions à rallonge et l’ajout de Fantasy à l’époque historique apporte un plus et se révèle original. Concernant les personnages, le Bâtard de Kosigan se révèle être un héros entrainant, efficace avec un passé sombre qui demande à en apprendre plus, mais je regratte qu’il tombe un peu dans la caricature du beau gosse tombeur de ses dames a qui tout réussi. Je trouve aussi qu’il prend trop de place dans le récit, ce qui fait que les autres personnages ont du mal à se sortir du simple rôle qui leur est attribué. La conclusion du récit se révèle réussi et laisse de nombreuses zones d’ombres en suspens ce qui appelle à lire la suite. Je regrette finalement que deux choses l’impression de faux-rythme qui apparait entre les deux intrigues principales et une impression de facilité dans l’intrigue de 1339 qui, à mon goût, se résout un peu trop facilement selon le plan établit et avec quelques légères facilités, mais rien de trop bloquant tant l’ensemble se révèle enlevé. La plume de l’auteur est entrainante, vivante et efficace et je lirai la suite sans soucis.

 

Ma Note : 7,5/10

 

Autres avis : Louve, joyeux-drille, Thalia, Dionysos, …

Précédent

Mes Achats du Mois de Janvier 2015

Suivant

La Voix de L’Empereur Tome 1, Le Corbeau et la Torche – Nabil Ouali

10 Commentaires

  1. Un roman agréable, qui se lit rapidement.
    L’intrigue de 1899 n’apporte rien au roman, à mon avis.

    • L’intrigue de 1899 vaut pour moi principalement dans les questions qu’il ouvre sur l’intrigue de 1339 et les nombreuses différences qu’on constate. Elle devrait je pense prendre de l’ampleur par la suite, du moins je l’espère.

  2. un roman que j’avais dévoré, conquise par la plume et le héros. Très bel avis comme toujours ^^

  3. Une de mes meilleures lectures 2014, sachant que le tome 2 est pour très bientôt. 🙂
    L’auteur est très sympa et abordable.

    • Peut-être pas la meilleure lecture, mais un bon roman efficace et qui donne envie de lire la suite. Je confirme qu’il est très sympathique pour avoir discuter avec l’auteur lors des Imaginales.

  4. J’étais venu voir si à travers ta chronique je pouvais répondre à la question qu’on m’a posé pour mon challenge, à savoir si ce livre était de la dark fantasy (qu’en penses-tu ?) et le résultat c’est que tu m’as donné envie de le lire ! c’est malin ^^

    • Franchement pour moi je ne classerai pas ce roman dans la Dark Fantasy, mais après tout dépend de la définition de chacun du mot Dark aussi.

  5. J’ai beaucoup aimé, j’ai trouvé le récit très prenant. J’ai très envie de lire la suite, mais comme apparemment le 2e est plus basé sur la partie 1899, je crains que ça le devienne un peu moins.

    • En fait non, le second tome continue cette alternance entre les 14 ème et le 19 ème siècle, de ce que je me souviens l’une ne prends pas plus d’importance que l’autre selon moi. Faudrait que je vérifie.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :