Le Rêve Oméga Tome 1, Souvenirs Mortels – Jeff Balek

yumington 2075 le reve omega 1 souvenirs mortelsRésumé : Garibor Coont est un ouvrier disséqueur. Son métier : extraire les organes des morts afin de les préparer à la transplantation. Si son quotidien est banal, ses hobbies le sont bien moins : Coont a la capacité extraordinaire de décoder les mémoires d’Heisenberg, les implants mentaux dont est équipé l’essentiel de la population de Yumington.? Un don qui va attirer l’attention de l’Organisation, une société secrète dont l’objectif est de résoudre des crimes aussi technologiques que mystérieux.
Sous la contrainte, Coont devra enquêter sur la propagation d’un virus mental et mortel qui dévore les souvenirs de ses victimes.?Et ce qu’il apprendra l’amènera à remettre en cause sa propre identité.

Edition : Snark (Bragelonne)

 

Mon Avis : Il y a quelques mois Bragelonne a décidé de lancer une entité entièrement dédié à la publication numérique avec aussi la possibilité, si on aime le papier, de faire une impression à la demande. Le projet en lui-même se révélait déjà intéressant et pour promouvoir l’ensemble l’éditeur a décidé d’offrir quelques uns de ces romans-feuilletons gratuitement. Voilà donc comment Souvenirs Mortels a finalement fini dans la PAL de mon Kindle. Les différents avis, souvent positifs, que j’ai vu défilé depuis sa sortie on fait que j’ai décidé de lire ce roman pour me faire mon avis.

Finalement, une fois la dernière page tournée, je dois bien avouer que je n’ai pas vraiment accroché à ce roman. Contrairement à L’Équation de La Vie que j’ai lu il y a quelques jours, je savais ici à quoi m’attendre. Je savais parfaitement que ce roman chercherait principalement à offrir au lecteur un simple et pur moment de divertissement sans prise de tête ou l’action et l’adrénaline primerait. C’est donc sans surprise ce que j’ai trouvé des rebondissements, des courses poursuites, des combats tout ce qui peut caractériser une série B sans prétention autre que de faire tourner les pages au lecteur. Le rythme est tendu, nerveux et sans temps mort, le tout finalement porté par des chapitres qu’on peut considérer comme court voir ultra-court, deux à trois pages kindle en moyenne, ce qui fait que l’ensemble va vite, même très vite et voir trop vite. Le chapitrage aurait peut-être dû être rallongé selon moi.

Alors pourquoi je n’ai pas accroché? C’est simple le tout a beau aller à un rythme effréné qui fait que oui, on tourne plutôt rapidement les pages, je trouvais que le reste ne suivait vraiment pas. Que ce soit l’intrigue, qui tient en deux lignes et qui se révèle clairement linéaire, d’un mec banal engagé par une organisation gouvernementale secrète pour résoudre certains problèmes, ou bien encore les surprises que l’auteur cherche à mettre en avant mais qu’on voit arriver très rapidement, franchement le retournement de situation du héros qui n’est pas celui qu’on croit est capillotracté, j’avoue que j’ai eu du mal à vraiment accrocher à ce récit. Je ne parlerai pas non plus de l’univers, qui a du potentiel, mais reste justement à l’état de potentiel tant l’auteur ne fait rien pour le développer et pire à chaque fois qu’il peut y avoir un semblant  d’explication ou de réflexion elles sont balayées par le narrateur ou un personnage qui considère que c’est trop compliqué à expliquer, ce qui est frustrant.

Concernant les personnages j’avoue qu’on est un peu sur le même principe que l’univers, il y a en tout et pour tout quatre (si je compte les Smith comme une seule entité) personnages qu’on découvre un peu au fil des pages possédant un CV et se révélant aussi épais que l’épaisseur d’une feuille de papier. C’est dommage, car cela a eu pour conséquence que je ne me suis jamais intéressé ni accroché à aucun des héros. Franchement à la fin ils auraient pu tous mourir dans d’horribles souffrances cela ne m’aurait fait ni chaud ni froid. Concernant l’humour que développe l’auteur j’avoue je suis resté de marbre. Pour vous donner une idée, il a décidé de faire appeler tous les agents secrets de l’organisation John Smith, sans revenir sur la référence je vous laisse imaginer les imbroglios d’une pièce remplie de plusieurs John Smith, ça vous fait rire foncez, mais si comme moi vous n’accrochez pas, je suis pas sûr que vous allez rire énormément.

Je comprends par contre parfaitement que ce genre d’histoire électrique et mouvementé plaise, en effet ici tout n’est qu’action et péripétie et permet de passer un bon moment pour peu qu’on déconnecte un peu son cerveau, mais voilà j’attends quand même un minimum plus d’un livre et si je souhaite débrancher ce qui me sert de tête je préfère le faire devant un film à la TV plutôt que devant un livre. Je suis peut-être élitiste en disant ça, je ne sais pas, un livre a le droit d’être pur divertissement, j’en lis aussi, mais bon un minimum de background et de profondeur dans les personnages me parait un minimum, il ne suffit pas de balancer des gens au milieu d’explosion et d’action pour que je me sente happé. Ceci est bien entendu mon ressenti personnel d’autres ont l’air d’avoir accroché.

Concernant le style de l’auteur il se révèle simple, très simple voir même trop simple je trouve, se reposant trop sur les dialogues et oubliant le reste. Certains chapitres ne sont même, limite, que des dialogues sans rien d’autre. Alors tout n’est pas non plus complètement mauvais, je me suis senti frémir sur le 15 derniers pourcentage du récit, devant la frénésie et la résolution de cette enquête j’ai tourné les pages avec légèrement plus d’envie, mais bon pas non plus de quoi me faire oublier tout ce qui ne m’a pas accroché. Je ne lirai donc pas la suite de cette histoire, je préfère m’arrêter là sachant que je ne suis pas fait pour ce genre de feuilleton.

En Résumé : Au final j’avoue ne pas avoir accroché à cette histoire qui n’offre au lecteur qu’une intrigue bourrée d’action et d’adrénaline oubliant un peu de tout le reste. L’univers présenté à pourtant quelques bonnes idées, mais jamais aucune explication ni aucun développement n’est fourni, soit le lecteur l’accepte, soit selon le narrateur c’est trop complexe pour être expliqué. les quelques personnages importants dans cette histoire je les ai trouvés aussi épais qu’une feuille de papier ce qui fait que je ne me suis jamais accroché à eux ni ressenti d’émotion pour eux. Concernant le style de l’auteur il se révèle trop simple à mon goût, ne se reposant en majorité que sur les dialogues et je suis aussi resté de marbre à l’humour. Les 15% de la fin ont un peu plus réussi à m’emballer, mais pas de quoi sauver l’ensemble ni de me donner envie de lire la suite. Ce genre d’histoire plaira à ceux qui veulent déconnecter leur cerveau devant un livre, moi j’avoue je préfère faire cela devant la TV, j’attends plus d’un livre. Dommage, même si je ne doute pas que ce genre d’histoire possède son public, j’en fais juste pas parti.

 

Ma Note : 4/10

 

Autres avis : Herbefol, ImagIn, etc…

Précédent

Le Sang des 7 Rois, Livre Deux – Régis Goddyn

Suivant

Tony Chu Détective Cannibale Tome 4, Flambé! – Guillory & Layman

  1. J’ai lu les 2 premiers épisodes et je ne lirai pas non plus la suite. Je te rejoins plus ou moins dans ton avis, sauf que que moi je n’ai pas trouvé ça trépident et que j’ai quand même apprécié l’humour ^^ Mais je suis d’accord à 100% pour le manque de profondeur.

    • Disons que l’humour ça dépend de chacun, c’est vrai que le mien peut être particulier et là sur cette série j’ai pas accroché.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :