Le Voyage de Simon Morley – Jack Finney

le voyage de simon morleyRésumé : Pour remonter dans le passé lointain, il n’est pas nécessaire d’utiliser une machine à voyager dans le temps. Il suffit de s’imprégner de l’époque dans laquelle on désire se rendre, de se dépouiller de toutes les pensées, comportements qui vous ancrent dans le présent, bref, de se conditionner mentalement et physiquement, pour être projeté dans le temps que l’on croyait perdu. Telle est la théorie du Pr. Danzinger.
Informé de ce projet, qui a secrètement l’aval et le soutien logistique du gouvernement américain, Simon Morley doute, hésite… Mais la médiocrité de son existence, la curiosité, et le mystère qui entoure le suicide d’un aïeul de son amie Kate, finissent par le décider. Installé dans un appartement du «Dakota», un vieil immeuble new-yorkais demeuré intact, il va s’y comporter comme un homme de la fin du XIXe, et un soir de neige, après des jours d’efforts et d’attente, le miracle se produit…

Edition : Denoël Lunes D’Encre (paru le 05/03/2015)
Traduction : Hélène Collon

 

Mon Avis : Ce fût un long parcours pour que ce livre puisse terminer un jour dans ma PAL. Il a eu la chance d’être déjà édité deux fois auparavant, mais à des époques ou mon rythme de lecture se révélait famélique. Au moment où j’ai commencé à m’intéresser à ce roman et à vouloir le découvrir, toutes les éditions se révélaient épuisées et le seul moyen de pouvoir l’acquérir était alors de s’amputer d’un bras pour se le procurer d’occasion. Par conséquent quand j’ai vu que le livre était réédité et qu’on m’a proposé de le découvrir, je me suis rapidement laissé tenter. À noter la couverture, illustrée par Aurélien Police, que je trouve magnifique et pleine de mystères et que ce livre a gagné le Grand Prix de l’Imaginaire en 1994.

Simon Morley est un homme ordinaire, qui vit une vie tranquille en tant que dessinateur, jusqu’au jour où un militaire vient lui parler d’un projet secret qui risque de bouleverser sa vie : il serait possible de voyager dans le temps et Simon répondrait aux critères de l’expérience. Alors on va être clair dès le départ, si vous cherchez un roman offrant un rythme nerveux et sans temps morts, avec de l’action et énormément de rebondissements je ne peux que vous conseiller de passer votre chemin. En effet, c’est bien simple, le fil rouge qui tient l’histoire ne remplit à peine un tiers du livre, et pourtant j’ai quand même été captivé par ce que nous propose l’auteur dans ce voyage, le tout à travers un rythme lent, dense et posé offrant un travail de fond énorme. Attention, cela ne veut pas dire que l’histoire n’a pas son importance dans le récit, non, elle est intéressante et, sans révolutionner non plus grand-chose, s’avère solide, efficace et entrainante ; mélange d’aventures, d’enquêtes, de rencontres captivantes, de manipulations et de mystères parfaitement bien maîtrisés, qui font que le lecteur tourne les pages avec l’envie de découvrir la suite pour en apprendre plus.

Mais voilà comme je l’ai dit, le plus captivant ici n’est pas vraiment l’intrigue, mais plutôt l’univers que construit l’auteur autour. Ce voyage va rapidement se révéler magnifique, chatoyant, et véritablement nous emporter dans un passé qui se révèle travaillé, soigné et rempli de détails des plus passionnants. C’est là le véritable coup de force de l’auteur avec ce récit, entraîner le lecteur, le faire rêver à une époque passé qui dévoile lentement ses mystères, ses faits historiques, mais aussi son côté lumineux et attrayant, le tout sans non plus se révéler ennuyeux ou lourd. On sent bien que l’auteur a effectué de nombreuses recherches pour construit ses États-Unis de fin du 19ème siècle, rien n’est laissé au hasard, tout parait réaliste, palpable, cohérent et entrainant. On se retrouve ainsi limite à suivre notre héros, à se balader tel un touriste dans ce New-York qui est encore loin de la mégalopole que l’on connait. Une ville pleine de charme et de magie, le tout agrémenté de dessins et de photos au fil des pages qui rendent encore plus concret et crédible cette plongée dans le passé. Si vous aimez les récit qui prennent leur temps pour construire un monde, densifiant le tout par de nombreux détails et de nombreuses anecdotes alors cette aventure est faite pour vous selon moi. Je regretterai juste à cet univers le besoin de le rendre par moment trop parfait et surtout de vouloir trop le comparer de façon manichéenne au nôtre, comme si l’un devait obligatoirement être meilleur que l’autre. Annoncer clairement que notre époque détruit tout et que la vie était mieux avant me parait une solution de facilité bien trop commode. Mais bon rien de non plus gênant tant je me suis retrouvé au milieu de cette ville pleine de vie.

L’aspect voyage dans le temps se révèle d’une certaine façon original, évitant tout aspect scientifique ou trop complexe, pour se baser sur une idée que j’ai trouvé simple, qui s’appuie simplement sur l’esprit et qui finalement apparait très efficace. Concernant les personnages Simon s’avère être un narrateur intéressant à suivre, premièrement par son côté banal qui fait qu’on arrive facilement à s’accrocher à lui, mais aussi par sa profondeur qui laisse entrevoir certains aspects intéressants qui se développent au fil de l’histoire. Les nombreux protagonistes qu’il va rencontrer lors de ses aventures vont apporter leurs lots de surprises, de points de vue et ne manquent pas non plus d’intérêts, que ce soit dans leurs envies, leurs manipulations ou bien encore leurs besoins. Je regretterai par contre que certains des personnages secondaires manquent d’un peu plus de profondeur sur certains aspects, ou bien encore la capacité de notre héros à régir avec les femmes qui m’a paru parfois se révéler surprenants voir même tomber dans une légère caricatures, même si rien de trop dérangeant non plus.

Puis arrive la conclusion, le moment où les différentes questions trouvent leurs réponses, l’auteur offrant ainsi un final éprouvant pour nos héros, leur offrant de nombreuses embûches et rebondissements, accélérant un peu le rythme du récit pour le plus grand plaisir du lecteur. Une conclusion efficace excepté peut-être, pour moi, le dernier chapitre. Je ne vais pas spoiler mais j’ai été légèrement déçu par cette conclusion qui tombe un peu dans le manichéen là où, jusqu’à maintenant l’auteur avait réussi à éviter cela justement, et surtout offre des évolutions de personnages manquant un peu de logique, un peu trop abrupte. Je vous laisse découvrir, mais dans tous les cas même si le dernier chapitre ne m’a pas complètement accroché, cela n’empêche pas ce récit d’offrir d’excellents moments le tout porté par une plume soignée, dense, fluide et détaillée qui arrive à rendre vivant l’ensemble sans non plus tomber dans des longueurs. Ce fut pour moi un voyage fascinant qui donne limite envie de retourner et de vivre dans le passé. Il existe une suite que je lirai avec grand plaisir.

En Résumé : J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce livre qui, au-delà d’une intrigue convenue mais solide et entrainante, nous propose de plonger dans un voyage dans le passé des plus fascinants. C’est la grande force du roman, arriver à happer le lecteur dans ce New-York magnifique, vivant et chatoyant de la fin du 19ème siècle, le tout à travers des descriptions soignées, construites et denses qui ne plongent jamais dans l’ennui ou la lourdeur, accentué par des photos et des dessins d’époque qui apportent un véritable plus. On sent clairement que l’auteur s’est énormément renseigné, même s’il a tendance a, je trouve, un peu trop idéaliser cette époque. L’aspect fantastique se révèle original par son aspect très naturel dans la possibilité de voyager dans le temps. Concernant les personnages croisés au fil des pages, ils ne manquent pas d’intérêts et de profondeurs, je regrette juste la façon dont notre héros interagit avec certains personnages féminins qui se révèle parfois cliché. La conclusion ne manque pas de surprise et de rebondissements, mais j’avoue être resté légèrement sur ma faim avec le dernier chapitre qui, sans spoiler, m’a paru un peu trop manichéen et offrant certaines évolutions trop abruptes. Le tout est porté par une plume soignée, travaillée et efficace qui, finalement, nous entraine dans un voyage marquant et éblouissant, le tout à un rythme lent et développé qui risque de ne pas plaire à tout le monde, mais qui m’a captivé. J’ai vu qu’une suite existait et je me laisserai bien tenter.

 

Ma Note : 8,5/10

Précédent

Piégés – Anne Fakhouri

Suivant

Mes Achats du Mois de Mars 2015

10 Commentaires

  1. Ouah ça a l’air de décoiffer, comme livre, tant par le style que par le thème ! Je n’aime pas tout le, ni tout du, XXe mais je trouve ce siècle fascinant avec toutes ses révolutions techniques et sociales. Dommage que tu aies trouvé la fin légèrement moins à la hauteur, mais au vu du reste de ta critique je me laisserais tenter sans hésitation.

    • Je ne peux que te le conseiller en espérant qu’il te plaise tout autant qu’à moi et que tu accroche un peu plus au dernier chapitre 🙂

  2. Je ne connaissais pas du tout mais lire ton avis me donne très envie de lire ce livre. Bonne lecture à toi !

  3. Un roman avec un univers bien construit : voilà qui m’intéresse grandement !! 🙂 Merci pour cette belle chronique qui me donne bien envie de lire ce roman ! 😉

  4. L’interaction avec les personnages féminins ? Carrément paternaliste, tu peux le dire ! Mais bon c’est une autre époque, il y a maintenant 45 ans…
    A part ça un grand bouquin de SF pour moi, une référence du voyage dans le temps sans aucun doute, version divertissement et nostalgie. Pas assez engagé mais prenant.

    • Et encore paternaliste parfois ne me paraissait pas la bonne expression. Sinon je te rejoins un très bon livre sur le voyage dans le temps, à découvrir selon moi.

  5. Il faudra sûrement que je le lise celui-là ^^

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :