Les Meurtres de Molly Southbourne – Tade Thompson

Résumé : Molly est frappée par la pire des malédictions. Aussi les règles sont-elles simples, et ses parents les lui assènent depuis son plus jeune âge.
Si tu vois une fille qui te ressemble, cours et bas-toi.
Ne saigne pas.
Si tu saignes, une compresse, le feu, du détergent.
Si tu trouves un trou, va chercher tes parents.

Molly se les récite souvent. Quand elle s’ennuie, elle se surprend à les répéter sans l’avoir voulu… Et si elle ignore d’où lui vient cette terrible affliction, elle n’en connaît en revanche que trop le prix. Celui du sang.

Edition : Le Bélial’

 

Mon Avis : J’ai découvert Tade Thompson, il y a quelques mois maintenant, en me lançant dans la lecture de son cycle sur Rosewater ( Mon avis sur le Tome 1, Tome 2) qui m’avait offert de très bons moments de lecture à travers un univers captivant ains qu’une intrigue efficace et surprenante. Concernant cette novella, j’en entends parler de fçon positive depuis un petit moment déjà, mais ayant rapidement vu que les droits étaient acquis par l’éditeur Le Bélial’, j’ai préféré attendre sa publication en VF. Cela me permet aussi de continuer tranquillement ma collection des exemplaire Une Heure Lumière et aussi de profiter de la magnifique couverture d’Aurélien Police.

Ce roman nous plonge directement dans l’horreur, on découvre ainsi une personne qui a été kidnappé, battue, accrochée à un mur par des chaînes. Sa tortionnaire se nomme Molly Southbourne qui va alors la forcer à écouter l’histoire de sa vie. On va alors découvrir qui est Molly et surtout que sa vie fût beaucoup plus complexe que ce que l’on croit. Je dois bien admettre que j’ai passé un excellent moment de lecture avec cette novella, qui s’avère clairement percutante et surtout qui a réussi à me captiver du début à la fin, sans jamais relâcher la tension. Franchement on pourrait la trouver très classique dans sa construction, avec finalement cette histoire intime de la découverte de Molly de son corps et de la malédiction qui l’entoure, mais pourtant ce côté un peu simple franchement accentue, je trouve, l’accroche du récit, le rendant très rapidement prenant, incisif et percutant.  C’est bien simple, je n’ai pas réussi à lâcher cette novella, une fois ma lecture entamée je l’ai lu d’un seul bloc. Il faut dire que l’autre point fort qui joue énormément dans la facilité de lecture, c’est la fluidité de l’ensemble avec une gestion du rythme, des rebondissements et des révélations clairement maîtrisées et efficaces. Le style est ainsi un peu, je trouve, la grande force du récit trouvant le ton juste, pour offrir un récit à la fois riche, saisissant, qui sait jouer avec le lecteur et le happe facilement.

Comme je l’ai dit on est clairement dans un récit d’apprentissage, on découvre ainsi la jeune Molly qui va devoir apprendre à vivre avec la malédiction qui pèse sur elle, liée à son sang, et qui va devoir depuis sa naissance vivre avec des règles très strictes. Elle va aussi devoir apprendre à trouver sa voie, elle qui habite dans une ferme isolée va aussi en grandissant vouloir vivre sa propre vie, découvrir le monde qui l’entoure, ne pas rester cloisonner. Clairement les thématiques sont très intéressantes, que ce soit celle qui tourne autour du sang, du corps, mais aussi du thème de la naissance, de la notion finalement de mère, avec tout ce que cela amène et toutes les conséquences que cela crée. Tout ce qui tourne autour de cette malédiction du sang, de devoir apprendre à se gérer, à cacher cette « malédiction » obligatoirement amène plusieurs niveaux de lecture, tout comme bien entendu les conséquences que cela amène et le fait de devoir continuellement le cacher. Il y a aussi cet aspect de traumatisme qui se développe, d’apprendre à avoir peur de soi-même, de ce que son corps peut produire et surtout apprendre à devoir lutter, faire face, parfois voir même souvent dans l’horreur. C’est ce difficile apprentissage qui va façonner Molly qui va finalement la faire jouer plus ou moins avec les lignes de la folie. Après c’est vrai que l’auteur cherche à amener une explication concernant cette malédiction qui frappe Molly, qui parait un peu simpliste, manquant quand même d’explications, mais vu que l’auteur a décidé d’écrire d’autres novellas il garde peut-être des idées de son côté.

L’univers développé en toile de fond est plutôt synthétique, mais ne manque pas de se révéler solide. Concernant les personnages qui gravitent autour de l’héroïne certaines apportent clairement quelque-chose là où d’autres, c’est vrai, manquent de profondeurs et disparaissent très vite alors qu’ils pouvaient peut-être apporter plus. Alors après, je ne vais pas le nier, le premier chapitre qui ouvre sur une sorte de mystères est finalement prévisible et facilement devinable, ce qui gâche un peu la chute de la novella. Pour autant pour ma part j’ai véritablement été captivé par ce texte, par son aspect happant, très visuel, vivant, saisissant, flirtant avec l’horreur, le sanglant, le violent, qui a réussi à m’accrocher du début à la fin. Le tout est porté par une plume simple, percutante et efficace. D’une certaine façon, même si ça se discute, Les Meurtres de Molly Southbourne nous rappelle que parfois le pire ennemi c’est soi-même et qu’il est extrêmement difficile de lutter avec soi-même. En tout cas j’ai hâte de voir ce que va proposer l’auteur dans ses prochains textes.

En résumé : J’ai passé un excellent moment de lecture avec cette novella qui offre un texte prenant et haletant que j’ai lu d’une seule traite tant j’ai été happé. Le récit peut pourtant paraître simple aux premiers abords, il arrive pourtant à s’avérer incisif, percutant et prenant le tout grâce à une plume fluide et à une maîtrise du texte qui le rend entraînant et captivant. On se retrouve ainsi assez vite happé par cette histoire de malédiction qui offre une atmosphère assez oppressante et saisissante, tout en offrant des thématiques intéressantes. En effet que ce soit sur la notion de sang, du corps, de la naissance, de la différence, mais aussi de la folie, cette novella soulève de nombreuses questions intéressantes tout en offrant une histoire qui ne manque pas de se révéler angoissante. Certes, certains personnages secondaires manquent un peu de profondeur et sont parfois un peu trop vite oublié, certes la conclusion est clairement et facilement prévisible, certes la tentative d’explication de la malédiction de Molly est un peu simpliste, mais pour autant malgré ces quelques points j’ai trouvé cette novella très réussie. La plume de l’auteur est simple, efficace et captivante et je lirai sans soucis les autres textes qu’il a prévu d’écrire dans l’univers.

 

Ma Note : 8,5/10

 

Autres avis : Apophis, L’Epaule d’Orion, Bibliocosme, Celindanaé, Aelinel, Artemus Dada, …

Précédent

The Kingston Cycle Book 1, Witchmark – C.L. Polk

Suivant

Le Cycle de Mithra – Rachel Tanner

  1. Dans ma Pàl, je suis curieuse de découvrir. Rien que la couverture et le titre intriguent ^^

  2. Merci pour le lien. Je vois que l’on partage le même ressenti sur cette novella.

  3. Cette novella est dans mon collimateur et j’ai vu beaucoup de bonnes chroniques dessus

  4. dans mon panier! Et hop!!! J’étias déjà partante, mais me voici totalement convaincue!!!!!!!

    • J’espère qu’il te plaira en tout cas.
      Désolé pour la réponse tardive, j’ai laissé mon blog de côté dernièrement, j’avais du mal à tout gérer ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2019 Blog-o-Livre