Les Poudremages Tome 1, La Promesse du Sang – Brian McClellan

les poudremages 1 la promesse du sangRésumé : Le coup d’état fomenté par le maréchal Tamas a déposé le roi, envoyé les nobles corrompus à la guillotine et sauvé le peuple d’Adro de la famine. Mais ce n’est que le début des difficultés et Tamas le sait. Car devant la menace de ce nouveau pouvoir, la guerre avec les huit Nations qui bordent les frontières d’Adro semble inéluctable.
Tamas doit maintenant compter sur les derniers poudremages de sa cabale, ainsi que sur ses fidèles compagnons pour maintenir la cohésion d’Adro. Mais entre les derniers rebelles royalistes et les supposés alliés de Tamas, l’Église et le puissant syndicat des travailleurs d’Adro, la trahison bat son plein alors que chacun semble vouloir sa part de pouvoir.
À qui Tamas peut-il encore se fier pour maintenir son pouvoir en place ? Et lorsque des prophéties immémoriales, annonçant le retour d’un dieu ancien, menacent de devenir réalité, il semble bien que l’avenir d’Adro réserve quelques mauvaises surprises.

Edition : Eclipse

 

Mon Avis : Ce roman est un peu rentré dans ma PAL sur un coup de tête lors d’une de mes nombreuses visites en librairie. Il avait été mis en avant et, je ne sais pas trop, l’illustration de couverture de Gene Mollica m’a tout de suite attiré, annonçant un peu un mélange de fantasy et d’armes à feu qui est plutôt rare, je trouve. Après ma lecture du résumé et avoir feuilleté l’avant-propos de l’auteur qui se disait influencé par Dumas, j’avoue, j’ai été rapidement tenté par ce roman qui a donc rejoint ma bibliothèque.

Dès les premières pages l’auteur nous met tout de suite dans le bain, en effet la révolution est en cours, le maréchal Tamas prend le pouvoir pour libérer le pays de l’oppression, mais une vieille prophétie se rappelle à lui. Il décide donc de faire venir un enquêteur pour en apprendre plus. On est donc directement plongé dans l’histoire et offre alors un démarrage haletant et prenant où le lecteur tourne les pages pour en apprendre plus. L’auteur nous offre une intrigue multiple, certes classique sur certains points, mais intéressante, entre la révolution qui appelle son lot de manipulations politique mais aussi de guerre, l’aspect plus enquête complexe avec le personnage d’Adamat, ou bien encore le possible retour des dieux, nos héros vont devoir donner le maximum pour espérer s’en sortir. On se retrouve ainsi à suivre le parcours de quatre personnages différents permettant d’avoir plusieurs points de vues, ce qui se révèle intéressant.

Mais voilà l’auteur a parfois un peu de mal à gérer  l’intrigue multiple qu’il construit, ainsi que ses plusieurs points de vues principalement, selon moi, au niveau du rythme. Le début démarre fort, pour après glisser lentement dans une légère torpeur, certes rien de méchant, car le tout est agrémenté de scène d’action, mais qui donne une impression que l’ensemble prend un peu trop son temps, pour accélérer de nouveau de nouveau dans le dernier tiers et aboutir à une conclusion que j’ai trouvée un peu trop rapide. De plus il a un peu de  mal à gérer tous ses thèmes, car autant les intrigues politiques se révèlent bien ficelés avec son lot de surprises et de retournements de situations, autant celle sur le retour des dieux se révèle trop haché, ne reposant sur rien avant la révélation de milieu de tome et dont  certaines des surprises se révèlent clairement sans surprises. Il y a aussi ces passages avec Nila, la lavandière, petite intrigue d’une cinquantaine de pages qui m’a paru inutile, tout du moins dans ce premier tome, mais qui normalement devrait apporter quelque chose par la suite. Dans l’ensemble on obtient donc une histoire agréable, qui se lit facilement avec des rebondissements intéressants, mais qui manque parfois un peu de maîtrise.

Concernant l’univers, comme l’auteur le dit lui-même, il s’est inspiré de la révolution française pour construire son monde avec neuf nations, chacun ayant un roi, avant que Tamas prenne le pouvoir dans son pays pour vouloir le redonner au peuple. L’idée est intéressante, offre pas mal de réflexion sur l’utilisation du pouvoir, les dirigeants et la place du peuple au milieu de tout cela, mais ce premier tome reste très binaire et ne rentre jamais dans le fond du problème. On a d’un côté les partisans du peuple et de l’autre ceux qui considèrent la population comme incapable et qui ne mérite pas d’avoir le pouvoir, mais aucun des deux camps n’offre de véritables arguments ce qui est légèrement dommage, même si cela devrait je pense évoluer par la suite. Un peu comme si l’auteur ne faisait que rester en surface de sa politique là où je pense qu’un travail de fond aurait apporté un plus.

Concernant la magie je trouve l’idée vraiment intéressante et originale de ces différentes castes avec les Poudremages qui peuvent manipuler la poudre pour insuffler une énergie et une direction à des balles ou bien tout simplement la faire exploser, les privilégiés qui utilisent une magie plus classique, mais qui se croient au-dessus de tout le monde devant leurs puissances et aussi une magie plus mystérieuse avec le personnage de Ka-Poel. Je trouve juste dommage que certaines soient parfois un peu trop pratiques pour l’intrigue ou encore que celle de Ka-Poel se révèle trop puissante et, qui plus est, seulement sur la fin car si elle s’en était servie avant tout le récit aurait été faussé. Par contre, l’aspect fantasy et armes à feu est vraiment passionnante; ça change des épées et univers moyenâgeux.

Concernant les personnages, j’avoue, je ne ressors pas totalement convaincu, ils ne sont pas mauvais, on suit leurs péripéties avec plaisir, ils sont cohérents et possèdent leurs motivations propres d’avancer, mais voilà il manque clairement un aspect émotionnel pour qu’on s’attache complètement à eux. Je trouve que l’auteur a du mal à mettre en avant leurs sentiments, que ce soit liés à leurs pertes ou à leurs blessures affectives. Pourtant il y avait de quoi faire avec des héros tels que Tamas héros ambigu rempli de haine après le meurtre de sa femme ou encore son fils Taniel trahi par sa compagne et qui se cherche lui-même. Ceci vient principalement du fait que l’auteur ne se concentre que sur les scènes un minimum mouvementés ou d’action, offrant des ellipses temporelles jamais complètement comblés entre chaque passage. L’ensemble donne l’impression d’avoir des protagonistes qui manquent de consistance, comme s’il leur manquait quelque chose pour les rendre vraiment entier. Il faut ajouter à cela aussi quelques décisions qui paraissent incompréhensibles, mais là rien de bien bloquant.

Le style de l’auteur se révèle simple, efficace et entrainant, même si parfois on sent bien que certains passages en font un peu trop ou encore que certains dialogues manquent clairement d’impacts, tombants parfois à plat. Rien de bien dérangeant non plus, surtout quand on sait qu’il s’agit d’un premier roman, mais à travailler dans les prochains écrits de l’auteur selon moi. Dans l’ensemble j’ai passé un moment de lecture agréable avec ce premier volume efficace et entrainant qui, malgré c’est vrai quelques défauts, m’a donné envie de lire la suite sans soucis. Un roman solide qui pose les bases d’une histoire qui s’annonce intéressante.

En Résumé : J’ai passé un agréable moment de lecture avec ce premier tome de la trilogie Poudremages. L’histoire se révèle solide et plutôt efficace avec son lot de surprises et de rebondissements, même si par moment le rythme se révèle mal géré et une certaine torpeur se fait sentir au milieu du récit. L’auteur mélange plusieurs intrigues et même si elles ne sont pas toutes au même niveaux dans l’ensemble elles se révèlent intéressantes à découvrir malgré une conclusion peut-être légèrement trop rapide. L’univers construit est vraiment captivant se situant dans un monde ayant des traits proches de la révolution française, avec un système de magie vraiment original et prenant même si parfois l’auteur en fait un peu trop, offrant par moment une magie trop forte. Les personnages sont intéressants à suivre et à découvrir, mais je n’ai jamais réussi à complètement m’accrocher à eux, manquant souvent d’émotions. La plume de l’auteur se révèle simple, efficace et entrainante malgré parfois quelques longueurs et certains dialogues un peu plat. Un premier tome qui pose les bases d’une histoire intéressante, qui laisse pas mal de questions en suspens et je lirai la suite avec plaisir.

 

Ma Note : 7/10

 

Autres avis : Phooka, …

Précédent

Mes Achats du Mois de Mars 2014

Suivant

Les Foulards Rouges Saison 1 Episode 1, Lady Bang and The Jack – Cécile Duquenne

10 Commentaires

  1. Sia

    Je l’avais déjà noté chez Dame Phooka, mais ta chronique vient me rappeler que ça a l’air assez sympathique et que ça pourrait bien me plaire. Je dois dire que c’est surtout la période qui m’intéresse, je n’ai encore lu aucun roman fantasy se déroulant à cette époque-là!

    • Après ça reste librement inspiré, l’univers en soi est quand même différent, mais c’est vrai que ça change.

  2. C’est vrai que c’est un bon moment de lecture et l’époque choisie est originale.

    • C’est vrai que l’époque ça change de ce qu’on a d’habitude et c’est un premier roman solide qui se laisse lire avec plaisir.

      Merci pour ton commentaire.

  3. J’espère que la suite sera à la hauteur! 😉

  4. Je note quand même car il a l’air très sympa malgré tes quelques réserves… Cela fait très longtemps que je n’ai pas lu ce type de livre, le dernier appartenant à l’Epée de Vérité je crois. Mais c’est un genre que j’aime bien pourtant…

    • Alors l’épée de vérité je ne suis pas fan du tout. En tout cas j’espère que si tu lis ce livre, il te plaira.

  5. L’univers et la magie semblent clairement être les points forts du roman. J’attends de voir ce que donne la suite avant de me décider pour ce cycle (notamment sur l’histoire), mais j’avoue être curieux et intéressé !

    • Pour le moment le premier tome est solide, malgré quelques petits défauts, maintenant reste à voir comment va se profiler la suite.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :