Les Salauds Gentilshommes Tome 3, La république des Voleurs – Scott Lynch

les salauds gentilhommes 3 la republique des voleursRésumé : Après le plus grand casse de leur carrière, Locke et son inséparable complice, Jean, ont réussi à s’échapper. Mais Locke ne s’en est pas tiré indemne : empoisonné, il est mourant. Aucun alchimiste n’est en mesure de l’aider. Alors que le moment fatidique approche, une mystérieuse Mage Esclave lui propose un marché qui le sauvera ou mettra un terme à ses souffrances. Locke hésite, jusqu’à ce que la mage mentionne le nom d’une femme qu’il a connue par le passé. L’amour de sa vie. Sa rivale en matière d’habileté et d’intelligence. Et, s’il accepte cette mission, son plus dangereux adversaire.
À l’approche des élections de la cité des mages, les différentes factions recrutent leurs stratèges. Locke doit faire un choix : affronter ou séduire celle qu’il n’a jamais pu oublier. Leurs vies dépendent peut-être de sa décision…

Edition : Bragelonne

 

Mon Avis : Dire que j’attendais ce troisième tome de cette série avec impatience est un doux euphémisme, en effet il a fallu attendre six ans depuis la sortie du deuxième tome pour le voir arriver. Attention, je ne me plains pas, je préfère attendre et avoir un excellent roman, que de le voir sortir rapidement et me retrouver déçu devant un livre bâclé, mais voilà l’attente fût tout de même longue surtout après deux premiers tomes qui se révélaient vraiment excellents (Chronique Tome 1, Tome 2). Malgré tout, j’avoue, j’avais un peu peur tout de même de me retrouver avec le même ressenti que le troisième tome du Cycle des Démons de Peter V. Brett qui m’a vraiment déçu. C’est donc avec une grande envie et tout de même une légère appréhension que je me suis lancé dans la lecture de La République des Voleurs. En tout cas je trouve la couverture, illustrée par Benjamin Carré, vraiment magnifique.

On retrouve donc nos héros, quelques semaines après la fin du tome précédent, en mauvaise posture, Locke, mourant, et Jean se retrouve alors obligé d’accepter une mission de leurs pires ennemis, les Mages-Esclaves, pour s’en sortir. Une mission qui va les mener devant une ancienne de la bande ; Sabetha. Quel plaisir de retrouver nos héros après tout ce temps, surtout que l’auteur décide de changer de registre, ici point de grandes arnaque pour s’enrichir, mais un travail de sape dans une élection pour faire élire un parti. On se retrouve donc avec une histoire, certes peut être moins rythmé que les précédents, la politique demandant moins de se taper dessus, mais tout aussi efficace et entrainante, malgré peut-être un début qui prend son temps. Scott Lynch arrive toujours aussi facilement à construire son récit, tel un maître d’orchestre, ne laissant rien au hasard, sachant jouer avec rebondissements et surprises pour faire que le lecteur à du mal à lâcher le roman. Une intrigue principale qui va amener nos héros à se lancer dans de grandes manipulations comme dans les coups bas pour espérer s’en sortir et réussir.

L’autre aspect qui se révèle toujours aussi intéressant c’est aussi la capacité à conter deux histoires en même temps, la première qui concerne la mission, et une seconde reposant sur le passé des personnages du temps de Camorr. Cela permet ainsi de mieux poser Sabetha, de mieux comprendre son rôle dans le groupe et sa relation avec les autres, mais permet aussi de retrouver, avec une certaine nostalgie et beaucoup de plaisir, certains des personnages disparus. Cette seconde intrigue se révèle toute aussi intéressante et bien construite que la première, l’auteur arrivant à passer de l’une à l’autre de façon efficace tout en arrivant à garder l’intérêt du lecteur d’une histoire à l’autre, jouant de façon vraiment réussi avec les twists et les coups de théâtre et surtout l’une répondant à l’autre ; l’ensemble se révélant d’une certaine façon lié. Ici nos héros vont d’ailleurs apprendre le métier d’acteur, le vrai, celui qui se joue sur les planches d’un théâtre.

L’ensemble m’a donc offert un livre passionnant, entrainant, sans véritable temps morts, dense et riche et j’ai adoré suivre les nouvelles aventures de nos héros. De plus ce tome ouvre enfin quelque chose d’important sur le fil rouge présent depuis le premier tome, sur le nom de Locke et aussi sur son passé. Je n’en dirai pas plus pour ne pas spoiler mais l’ensemble commence à se dévoiler et à amener quelque chose de plus grand et de plus notable, donnant vraiment envie d’en apprendre plus.

L’univers développé possède toujours cette richesse et cette originalité qui fait, je trouve, sa qualité depuis les premiers tomes. L’auteur nous offre toujours un monde vraiment original, vaste et fascinant où chaque pays, chaque région, chaque ville possède ses coutumes, sa gastronomie, sa façon de vivres, ses zones de lumières et ses zones d’ombres. Certains pourraient trouver que l’auteur en fait un peu trop, principalement dans les descriptions, mais moi je suis toujours aussi happé par cette construction complète d’un monde de A à Z. On découvre aussi avec grand plaisir deux nouvelles villes dans les différentes intrigues, mais aussi le milieu politique ou nos héros vont devoir truquer ses élections. Par contre un des aspects intéressants qui est développé dans ce tome c’est concernant les Mages-Esclaves, on en apprend enfin plus sur cette caste secrète ce qui apporte un intérêt supplémentaire. Un univers qui continue, selon moi, à évoluer de façon vraiment captivante au fil des pages et qui continue à me donner envie de le découvrir et en apprendre plus.

Concernant les personnages il continue aussi à évoluer au fil des pages et se révèlent toujours aussi passionnants à découvrir et à suivre. L’amitié entre Locke et Jean se révèle toujours aussi solide, vive et entrainante et l’arrivée de Sabetha vient offrir un nouvel aspect sur l’ensemble du groupe avec cette relation amoureuse ambigu avec Locke. Alors oui il y a de l’amour et des sentiments mais l’auteur s’en sort parfaitement bien en ne tombant jamais dans le pathos ou le niais, offrant limite une relation amour- haine qui m’a surpris et accroché, même si une ou deux fois il en fait un peu trop.

J’ai trouvé le personnage de Sabetha vraiment intéressant à découvrir même si, j’avoue, je m’étais imaginé une héroïne devant l’idéalisation de Locke depuis deux tomes, je l’ai peut être trouvé un peu moins mordante que ce que je m’étais imaginé. Rien de bien méchant car elle reste un personnage intelligent et on s’attache finalement à elle au fil des pages. J’ai aussi trouvé que Jean prenait encore un peu plus d’ampleur ce qui rend nos deux héros de plus en plus complémentaires.  Les personnages secondaires sont aussi intéressants et soignés, possédant leurs propres histoires et leurs propres caractères. Mais la grande force de l’auteur reste les dialogues toujours aussi enlevés, vif, plein de gouailles et d’humour qui marchent parfaitement bien. L’auteur possède un véritable sens du rythme et de la répartie et cela se ressent.

Mais voilà, clairement ce tome s’annonce comme un peu ce qu’on pourrait appeler un tome de transition (pas trouver d’autre mot) et soit le lecteur accroche soit il n’accroche pas. Je m’explique, ce tome possède deux gros aspects importants qui sont développés, deux révélations primordiales ainsi que la découverte de Sabetha, ce qui fait que, malgré tout le bien que je pense de l’intrigue politique, elle se révèle légèrement sans surprise et aussi un peu moins virtuose sur l’ensemble, même si l’arnaque en elle-même reste bien construite et intéressante. Tout dépend donc de vos attentes, si les nouveautés et l’ouverture à quelque chose de plus grand sur Locke et son passé vous intéresse alors, comme moi, je pense que vous aller accrocher, si vous recherchez plus le côté arnaque grandiose et explosive et le passé de Locke ne vous intéresse pas le moins du monde vous allez peut-être être rebuté. Si je devais vraiment chipoter il n’y a que deux points qui m’ont dérangé, certains passages qui traînent légèrement en longueur et une des révélations qui est amenée de façon un peu bancal j’ai trouvé, même si je n’ai pas toutes les cartes en mains pour complètement le déterminer. Mais voilà ces légers défauts ont vite été balayés devant la qualité du récit.

La plume de l’auteur se révèle toujours aussi efficace, entrainante et soignée, arrivant à jongler de façon réussie entre l’intrigue, les personnages et les révélations pour nous emporter. Un troisième tome qui se révèle au final, selon moi, aussi abouti et réussi que les précédents et dont les révélations qui ouvrent de nouveaux horizons à la série me donne envie d’en apprendre plus. Je lirai sans soucis le quatrième tome qui, selon les dernières informations données par l’auteur, pourrait d’ailleurs sortir en VO dès la fin de l’année. En tout cas quel plaisir de retrouver Locke et Jean après toutes ses années et d’enfin découvrir Sabetha.

En résumé : J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman qui permet de retrouver avec plaisir Jean et Locke et nous replonger dans une de leurs aventures. L’auteur nous offre deux intrigues, entre passé et présent, qui s’alternent de façon efficace, jouant sur les rebondissements et les surprises et happant le lecteur dès les premières pages malgré que le début prenne un peu son temps. L’univers continu à se développer au fil des pages de façon cohérente et se révèle toujours aussi fascinant à découvrir. Concernant les personnages ils sont toujours aussi soignés et entrainants, bien portés par des dialogues savoureux et on découvre enfin avec grand plaisir Sabetha. Un tome qui, par contre, fait la part belle à deux révélations sur le passé de Locke, mettant un peu moins en avant le côté « arnaque », ce qui pourrait peut-être en rebuter certains qui ne seraient pas intéressé sur le nébuleux passé de notre héros. Il y a bien quelques légères longueurs et une des révélation m’a parue amenée de façon bancale, mais vite oublié devant la qualité du roman, le tout porté aussi par un style entrainant, soigné et vraiment efficace. J’attends maintenant avec impatience la sortie du tome 4 qui est normalement annoncé fin de l’année en VO. Je croise les doigts, car j’ai hâte de retrouver nos héros.

 

Ma Note : 9/10

Partager

18 Responses to Les Salauds Gentilshommes Tome 3, La république des Voleurs – Scott Lynch

  1. Aïe aïe !! il faut que je lise le tome 2 !

  2. Mon homme et moi avions beaucoup apprécié le premier.

    A lire ta chronique, nous nous sommes dits qu’il serait temps de se mettre à la suite 😀

  3. Et voilà, le messie est enfin arrivé ! Heureux de voir qu’il semble à la hauteur !
    Pour ma part, il faut quand même que je « révise » un peu et me remémorant les deux tomes précédents avant d’attaquer celui-ci… Mais j’ai hâte !

  4. Un grand merci pour cette critique j’étais impatient, je vais me rafraîchir la mémoire (eh oui ca fait longtemps maintenant :-)) J’y vais ce weekend

  5. Pingback: La république des voleurs (Les salauds gentilshommes – T3), de Scott LynchMes Lectures de l'imaginaire | Mes Lectures de l'imaginaire

  6. Pingback: Les Salauds Gentilshommes, T.3 « La Croisée des Chemins

  7. J’ai été un peu moins immergée par celui-ci et trouvé certaines scènes un peu longuettes, mais on retrouve quand même bien l’univers, les personnages, et les délicieux dialogues : ce qui fait la force de la série. J’attends de voir comment va se dérouler la suite, comme d’habitude (c’est pas comme si l’auteur ne nous avait pas déjà habitués au retournements de situation dans les 100 dernières pages ;))

    • J’ai lu que l’auteur finissait d’écrire prochainement le tome 4 ce qui annoncerait une sortie VO pour printemps 2015 et qui sait une sortie VF pour la fin de l’année 2015 si tout va bien 🙂

  8. Je suis entièrement d’accord avec ta chronique qui est bien plus développée que la mienne. Par contre à ma connaissances ton pronostique ne s’est pas réalisé : on est fin 2015 et encore aucun tome 4 à l’horizon 🙁

  9. J’ai adoré ce troisième tome! Quelle merveille, quelle pépite! Effectivement, c’est un tome qui annonce un changement, des jours plus sombres où les coups montés seront relégués au second plan pour mener une bataille. Quoiqu’il en soit, je suis sûre que les personnages resteront fidèles à eux-mêmes et que l’on aura droit à des histoires tout aussi passionnantes!
    La fin laisse entrevoir un futur tumultueux.

  10. Trois ans plus tard, on attend toujours le tome 4 😛

    Je viens de finir le tome 3 de mon côté, et je partage totalement ton avis ! C’était cool de découvrir Sabetha, j’ai trouvé qu’elle correspondait bien à l’image que j’en avais avec les bribes des tomes précédents, de mon côté ! Et puis la fin laisse présager du lourd pour la suite je trouve ! Bref, hâte de lire la suite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *