Les Sentiers des Astres Tome 1, Manesh – Stefan Platteau

les sentiers des astres 1 maneshRésumé : Quelque part dans la nordique forêt du Vyanthryr, les gabarres du capitaine Rana remontent le fleuve vers les sources sacrées où réside le Roi-diseur, l’oracle dont le savoir pourrait inverser le cours de la guerre civile. À bord, une poignée de guerriers prêts à tout pour sauver leur patrie. Mais qui, parmi eux, connaît vraiment le dessein du capitaine ? Même le Barde, son homme de confiance, n’a pas exploré tous les replis de son âme. Et lorsque les bateliers recueillent un moribond qui dérive au fil de l’eau, à des milles et des milles de toute civilisation, de nouvelles questions surgissent. Qui est Le Bâtard ? Que faisait-il dans la forêt ? Est-il un danger potentiel, ou au contraire le formidable allié qui pourrait sauver l’expédition de l’anéantissement pur et simple ?

Editeur : Les Moutons Electriques

 

Mon Avis : Ce livre me fait envie depuis que Les Moutons Électriques ont décidé d’en faire la promotion. Outre l’aspect promotionnel, que je laisse toujours de côté avec ses superlatifs, j’ai été en fait rapidement accroché par le quatrième de couverture qui annonçait clairement une Fantasy nordique pleine de magie et de mystères ainsi que par la couverture, illustrée par Melchior Ascaride, que je trouve très sympathique. Une fois le livre en main il faut aussi dire qu’il se révèle être un très bel objet avec couverture reliée, papier épais et jaquette. Il n’a donc pas mis longtemps à rejoindre ma PAL.

J’avoue, pourtant, j’ai eu un tout petit peu de mal à vraiment rentrer dans ce livre, le début se révélant, selon moi, un peu verbeux, comme si l’auteur avait peur de se lâcher et faisait trop patienter le lecteur. Mais une fois les 50 premières pages passées je n’ai plus réussi à quitter ce roman. Franchement ne vous laissait pas bloquer par cette introduction un peu « longue », ce serait passer à côté d’une histoire qui se révèle véritablement riche et dense que ce soit au niveau des surprises, des rebondissements, mais aussi des personnages et de l’univers. Alors certes, on est loin du roman épique explosif, mais cette histoire mélange habilement l’aspect conte, avec le naufragé qu’est Manesh et l’aspect aventure, avec l’expédition menée par le capitaine Rana. Très vite on se rend compte que les deux histoires sont liées, mais l’auteur sait garder ses mystères par devers-lui et les dévoiler pour mieux nous tenir, nous surprendre, nous toucher. Une intrigue qui se révèle soignée et complexe qui se déroule de façon passionnante, même si parfois un soupçon supplémentaire d’action aurait apporté par moments un petit plus. On se retrouve avec un roman qui avance à  un rythme plutôt calme, sans jamais tomber dans la frénésie, qui surtout sait faire monter la tension, lentement, au fil des pages et des révélations de plus en plus sombres, de plus en plus tortueuses qui tombent sur les héros.

L’univers que construit l’auteur à travers ces deux histoires se révèle clairement fascinant et entrainant. Il possède ce mélange de beauté, à travers des descriptions et des lieux qui se révèlent vraiment magnifiques. Ce nord empli de forêts, qui enferment des secrets et des mystères fascinants et aussi par moment sombres, se révèle à la fois sauvage et accueillant. On  a parfois envie de plonger avec les héros entre ces arbres accueillant. Par comparaison la remontée du fleuve se révèle, elle, plus angoissante, plus mystique, pleine de secrets qu’il ne vaut mieux pas dévoiler et découvrir. Un univers rempli de magie, de dieux, de géants, de bardes et de conteurs à la voix douce et attrayante qui se révèle enchanteur. On sent bien que l’auteur s’est fortement documenté pour construire une mythologie aussi riche et entrainante, on y retrouve par exemple des éléments Celtes, des pays du nord voir même j’ai l’impression de l’Hindou. Le tout se mélange alors pour offrir quelque chose de logique et d’homogène. Il n’oublie pas pourtant le monde des hommes et, même si l’histoire se révèle plutôt intimiste, les quêtes qu’elle divulgue, tel un nectar, lentement au fil des pages nous dévoile un pays en proie à la guerre, qui se déchire sur fond de trahisons, de batailles et de violences. Un univers au final au combien complexe, féérique avec ses zones d’ombres et de lumières qui donne envie d’en apprendre plus.

Les personnages sont aussi un des gros points forts du récit, se révélant complexes, denses et soignés. L’auteur nous dessine des héros loin de tout manichéisme, alternant le bon et le mauvais et véritablement humains, qui se retrouvent influencés, finalement, par les choix qu’ils font. Les deux qui sortent bien entendu du lot sont Manesh et Fintan, les héros ; entre le conteur à la voix et à l’histoire entrainante et le barde porteur des traditions et des chants se lie un lien que le lecteur découvre au fil du récit ce qui permet, pour peu qu’ils nous intéressent, à s’attacher à eux. On se retrouve alors emporter par leurs joutes. Cela n’empêche pas non plus d’offrir des personnages secondaires tout aussi intéressant, que ce soit ceux qu’on découvre à travers la vie de Manesh ou encore les compagnons d’aventure du barde, chaque protagoniste rencontré possède sa propre voie, ses propres envies et ses émotions, gardant parfois aussi leurs mystères qu’on espère découvrir par la suite. Des personnages à la fois simple dans leurs envies qui ne cherchent qu’à faire les bons choix , et qui se révèlent plus que convaincants.

Après ce roman possède tout de même quelques défauts, comme je l’ai déjà dit j’ai eu un peu de mal à rentrer complètement dedans, l’introduction me paraissant un peu trop bavarde comme si l’auteur voulait mettre en avant le maximum d’information, mais ce fût vite oublié une fois plongé dans le récit. Ensuite j’ai aussi eu l’effet inverse concernant la conclusion qui, elle, m’a paru mettre un peu trop de temps à arriver, comme si l’auteur voulait rester le plus possible dans son monde. Cela n’empêche pas cette fin de se révéler vraiment réussie, avec son cliffangher qui appelle à lire la suite, mais voilà quelques pages en moins ne m’aurait pas dérangé. Au final ces quelques défauts se révèlent vraiment mineurs tant l’ensemble de ce livre est efficace et passionnant à découvrir, pour peu qu’on aime les histoires qui avancent sur un rythme lent construisant un monde  et des personnages saisissants et où les intrigues et les sous-intrigues se dévoilent lentement au fil du récit.

Un récit qui se révèle d’ailleurs bien porté par la plume de l’auteur que j’ai trouvé travaillée, fine, possédant son propre rythme, sa propre poésie et se révélant clairement imagée, plongeant avec facilité le lecteur dans tout ce qu’elle construit. Par moment il en fait peut-être un peu trop, cherchant la phrase un peu trop parfaite, mais franchement rien de bien dérangeant tant je me suis retrouvé happé par l’ensemble. Au final un premier roman plus que réussi qui m’a fait passer un excellent moment de lecture. Je lirai la suite sans problème.

En Résumé : Malgré un démarrage que j’ai trouvé un peu trop verbeux, j’ai rapidement été happé par ce roman qui m’a fait passer un excellent moment de lecture. L’intrigue qui se dévoile lentement, au fil des pages, se révèle complexe, riche et passionnante avec son lot de surprises. Le tout est surtout porté par un univers qui se révèle clairement maîtrisé, sublime et attrayant, qui donne envie d’en savoir plus, ainsi que par des personnages travaillés et humains, guidés par leurs choix et leurs décisions. Un roman où, certes, l’action est peu présente, mais qui se révèle efficace avec toute sa mythologie, ses dieux, ses géants mais aussi tout ce qui fait le monde des hommes tel que les trahisons, le pouvoir ou les guerres. Je reprocherai juste, en plus d’une introduction un peu bavarde, une conclusion qui prend peut-être légèrement trop son temps alors que toutes les pièces sont misent en place, mais franchement rien de dérangeant. La plume de l’auteur se révèle riche, fine et soignée avec un aspect visuel fascinant qui plonge le lecteur dans ce monde. Au final un premier roman que j’ai trouvé clairement réussi et qui me donne envie de lire la suite.

 

Ma Note : 8,5/10

 

Autres avis : Boudicca, …

Précédent

Il Etait une Fois en France Tome 5, Le Petit Juge de Melun & Tome 6, La Terre Promise – Nury & Vallée

Suivant

Chroniques du Grimnoir Tome 2, Malédiction – Larry Correia

  1. gauthier

    Ah oui, moi j’ai trouvé ce livre vraiment génial! de la vraie littérature dans un univers de Fantasy… j’ai adoré ces deux histoires entremêlées, bercées par le rythme lent du fleuve, deux parcours initiatiques et surtout deux quêtes identitaires. j’ai tout aimé dans ce livre, un premier roman en plus (!) et franchement j’attends le tome 2 avec impatience.

  2. Un roman que j’ai bien l’intention de lire prochainement.
    Une belle plume, de la mythologie, tout ce que j’aime !

  3. J’avoue que les Moutons l’ont bien vendu, il me fait bien envie même si j’ai de plus en plus de mal avec la fantasy. Bon je commencerais peut-être par le guetter à la bibliothèque pour tester avant de me jeter dessus ^^

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :