Le Trône de Fer, L’Intégrale 1 – George R.R. Martin

le trone de fer 1Résumé : Le royaume des sept couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver: par-delà le mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer. Tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors, s’en sortiront indemnes…

Edition : J’ai Lu

 

Mon Avis : Ah Le Trône de Fer, sûrement l’un des cycles de Fantasy des plus connus et des plus appréciés, surtout depuis que HBO a décidé d’en faire une série télévisée. Là, vous vous demandez alors pourquoi je me lance seulement maintenant dans la découverte de ce cycle; deux raisons à cela, premièrement le découpage horrible des éditions françaises qui ont transformés 4 tomes VO en 12 tomes VF, deuxièmement le fait que l’auteur ai écrit cinq tomes en 15 ans ce qui annonce la conclusion de ce cycles pour environ 2017 si il suit le même rythme. J’ai Lu ayant décidé de publier enfin les intégrales, mon premier argument tombe alors à l’eau et je me suis donc enfin décidé à me lancé dans ce cycle. Je ne parlerai pas de l’illustration de la couverture, j’ai loupé les illustrations de Marc Simonetti et celle de la série ne m’accrochent pas plus que cela.

Ce premier volume sert dans un premier temps d’introduction des personnages, avant de se lancer pleinement dans les prémices des luttes de pouvoir que vont déchirer les Sept Royaumes pour la couronne et le trône de fer. Trahisons, mensonges, coups bas et tromperie sont au menu de ce cycle et je dois dire que l’auteur les maîtrise à la perfection. On à bien du mal à discerner les camps qui s’opposent tant chaque personnages cache son jeu. Les rebondissements et retournements de situations sont parfaitement menés par l’auteur et l’intrigue se révèle d’une densité et d’une complexité incroyable. On a du mal à lâcher cet intégrale tant les évènements passionnent et surprennent le lecteur.

Il est difficile de parler de la complexité de l’intrigue et de sa densité en quelques lignes d’une chronique, je pense qu’il faut se lancer dans ce livre pour se rendre compte de la maîtrise de l’auteur concernant l’aspect politique, pouvoir et social. Rien n’est laissé au hasard et le lecteur risque d’être surpris plusieurs fois durant sa lecture. L’auteur n’est aps scénariste pour rien, il sait méanger ses effets. Par contre une fois la dernière page tournée on sort éreinté de la lecture de ses 785 pages mais enchanté tant la lecture fut prenante et ses luttes de pouvoir passionnante.

L’univers mis en place par l’auteur est un univers médiéval dur, froid, rude et violent. Un monde cruel qui ne laisse personne indemne et où la guerre et la souffrance sont continuellement présente. L’Hiver arrive et ce n’est pas pour rien que cette maxime est répétée tant tous les personnages vont souffrir à un moment ou à un autre. L’univers est dépeint de façon efficace et on le visualise facilement tant l’auteur nous offres des descriptions efficaces et très visuelles. Un univers qui malgré son côté sombre donne envie de le découvrir plus en profondeur. La magie est peu présente dans cet intégrale, mais des prémices de pouvoir nous sont présentés ici ou là et bien des choses nous sont encore cachés. Au final un univers poisseux et sombre qui colle parfaitement à l’histoire.

Concernant les personnages je dois dire qu’ils sont vraiment denses et travaillés, mais surtout humains. Alors bien sûr l’auteur n’en épargne aucun tant chacun, à un moment ou à un autre, va souffrir, mais ils se révèlent tous prenants, complexes et attachants. Même des personnages qu’on pourrait croire « pourri » se révèlent à un moment humain. A un moment ou à un autre chaque personnage va nous surprendre, même Sansa, que je trouvais futile et frivole à réussie à me toucher. Tous les personnages sont complexes mais surtout se révèlent différents des uns des autres, chaque protagoniste est unique possédant sa propre logique, ses propres envies et ses propres émotions.

L’auteur suit plusieurs personnages ce qui ralentit peut être l’intrigue, mais permet une meilleurs compréhension des motivations de chacun et une plus grande profondeur.

La plume de l’auteur se révèle vraiment sombre, efficace et prenante nous plongeant avec facilité dans ses histoires de pouvoir, ses intrigues et ses traitrises. L’auteur les rend palpitantes et vraisemblables et tout cela dans un univers vraiment efficace et prenant, le tout sans jamais ennuyer le lecteur. Alors bien sûr des fois on s’y perd un peu dans le foisonnement des personnages, et parfois l’auteur se laisse aller à son écriture rallongeant des scènes, mais rien de bien dérangeant devant la qualité de ce premier tome qui se révèle excellent.

Par contre je tiens à soulever deux points qui n’ont rien à voir avec l’histoire mais plus avec les éditions. Premier point c’est la traduction; je ne rentrerai pas dans le débat qui anime internet sur le fait que le traducteur a changé le style de l’auteur, n’ayant pas lu en VO je ne peux pas juger. Par contre certaines tournures de phrase et certaines traductions, comme le terme loup-garou, m’ont vraiment étonné. Deuxièmement je trouve qu’un lexique plus travaillé des personnages aurait été une bonne idée car, des fois, on s’y perd un peu dans tous ses personnages.

En Résumé : J’ai passé un excellent moment de lecture avec cette première intégrale qui offre une intrigue dense et complexe sur les luttes de pouvoirs pleine de trahisons et coups bas. L’univers mis en place par l’auteur colle parfaitement à l’histoire, un univers médiéval froid, sanglant et sombre et les personnages se révèlent humains et complexes, et surtout l’auteur n’offre aucun traitement de faveur à ses protagonistes. La plume de l’auteur est vraiment efficace et captivante et nous plonge pleinement dans l’histoire. Alors bien sûr des fois on se perd un peu dans tous ses personnages et certaines longueurs peuvent apparaître mais rien de dérangeant. Par contre j’ai trouvé que la traduction était loin d’être parfaite.

 

Ma Note : 9/10

Précédent

Mes Achats du Mois de Janvier

Suivant

Le Chuchoteur – Donato Carrisi

  1. Un grand livre que j’ai eu également le bonheur de découvrir il y a peu.

    Concernant les appendices sur les personnages, elles n’ont été que partiellement traduites. Elles sont complètes et traduites sur le très bon site de la Garde de Nuit :
    http://www.lagardedenuit.com/wiki/index.php?title=Appendices_AGOT

    C’est déjà beaucoup plus complet !

  2. On m’a toujours dit du bien de cette série mais j’avoue que le livre m’étais tombé des mains il y a 10 ans après une vingtaine de pages.
    Je devrais peut être réessayer. Ta critique m’a donné envie mais me fait craindre que le style du traducteur me rebute à nouveau.

  3. AAAAAAAAh je vais le lire cette année et ton avis me donne encore plus envie.

  4. On est complètement d’accord sur le listing des personnages, il a grandement besoin d’être étoffé !
    Et je rejoins ton avis, on est dans de la dark fantasy et Martin n’est tendre avec aucun de ses personnages…

  5. « si il suit le même rythme. » et s’il reste en vie car il est assez malade :/
    Et comment vas-tu faire pour la suite des intégrales ? 🙂 En français, le prochain tome (premier tiers de « A Dance with dragons) va sortir en mars : tu vas réussir à tenir jusqu’à la publication de
    l’intégrale 5 prévu pour juin 2014 ? 😀
    Ce qu’il faut surtout dire, c’est que les saisons ici durent des années : c’est aussi en plus de la rudesse, le temps qui compte énormément dans la maxime « winter is coming » ^^
    Et oui, loup-garou a été mal traduit : le vrai terme c’est le canis duris, et c’est l’ancêtre du loup, pas un loup garou effectivement.
    Bon alors qui sont tes personnages préférés ? 🙂

  6. Ah ah ! Encore un fan ! 😉
    Cette saga est vraiment prenante en effet, je pense lire l’intégrale 4 cette année.
    J’ai lu plus haut que Martin était malade ??? Ahlalala, j’espère qu’il a prévu le coup quand même au cas où… (oui c’est un peu horrible).
    Comme toi je suis fan de l’univers et de toutes ses intrigues et tu vas voir que tu vas en prendre encore plein la vue (enfin j’espère !).

  7. Rah j’aime pas du tout Catelyn 😉 Mais j’approuve les autres et notamment Tyrion. (Arya aussi)
    Allez, pour le tome 2 de Rothfuss, Brag’ s’est prononcé officiellement pour une parution courant 2nd semestre 2012. On sait que cela ne sera pas l’été (trop mort), il n’a pas besoin du phénomène de
    la rentrée littéraire et il faut qu’il soit dispo avant noël. Il reste octobre et novembre. Ca te parait viable comme hypothèse ?

  8. Est ce que tu as également vu la série ? Ou comptes tu la vois maintenant que tu as découvert le cycle ?

    J’ai lu l’équivalent de cette intégrale il y a un un ou deux ans maintenant je pense, il faut que je lise l’intégrale deux avant avril,, quand la série reprend ^^

  9. Un super livre que le Trône de fer. Je l’ai lu en entendat parler de la série, et je vais bientôt attaquer l’Intégrale 3 sans avoir vu un seul épisode^^.

  10. Ouais pareil, loup-garou m’est resté un peu en travers de la gorge, mais c’est vrai qu’on a pas de mot pour dire wolf..
    Enfin bref, j’espère que la série te plaira autant, j’ai fait comme toi (enfin j’ai regardé les épisodes au fur et à mesure de mon avancée dans l’intégrale :P). Rendez vous dans un peu plus d’un
    mois pour le tome 2 ^^

  11. D’accord pour la traduction… et pour tout le reste aussi en fait :p

    Au passage tu me fais penser que je n’ai pas encore écrit ma chronique sur l’intégrale 2 :s

  12. Je suis tout à fait d’accord avec ton avis, c’est vraiment une oeuvre magistrale et dense. En revanche, je n’ai rien à redire sur le style car je l’ai lu en VO et je l’ai trouvé tout à fait
    agréable à lire et assez facile.

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :