Royaume de Vent et de Colères – Jean-Laurent Del Socorro

royaume de vent et de colèresRésumé : 1596. Deux ans avant l’édit de Nantes qui met fin aux guerres de Religion, Marseille la catholique s’oppose à Henri IV, l’ancien protestant. Une rébellion, une indépendance que ne peut tolérer le roi.
À La Roue de Fortune se croisent des passés que l’on cherche à fuir et des avenirs incertains : un chevalier usé et reconverti, une vieille femme qui dirige la guilde des assassins, un couple de magiciens amoureux et en fuite, et la patronne, ancienne mercenaire qui s’essaie à un métier sans arme.
Les pions sont en place.
Le mistral se lève.
La pièce peut commencer.

Edition : Actu SF

 

Mon Avis : Ce livre a rapidement terminé dans ma PAL, il faut bien l’avouer, principalement par son sujet, un mélange de Fantasy et d’Histoire en France, a réussi à me tenter facilement. Ensuite, il faut bien avouer que la couverture, illustrée par Milek Jakubiec, se révèle, je trouve, très réussie. Les nombreuses chroniques que j’ai vu passer depuis se révélant très positives, j’ai donc décidé de me lancer très rapidement dans la lecture de ce livre, pour éviter aussi d’avoir trop d’attentes. À noter aussi une préface de Ugo Bellagamba, qui, je trouve, à elle seule donne envie de se lancer dans ce récit.

Ce livre nous propose ainsi de plonger dans un court roman choral, nous faisant découvrir à travers le destin de cinq narrateurs le destin de la république de Marseille en pleine guerre de religion et de conquête par le Roi de France. Il faut bien l’avouer, pour un premier roman, l’auteur s’en sort vraiment très bien. C’est bien simple dès la première page j’ai été happé par ce récit pour ne quasiment plus le lâcher avant la fin, me retrouvant emporter par les nombreuses aventures qui vont parsemer la voie de nos héros. C’est prenant et le tout porté par un rythme efficace et énergique, qui se ressert doucement au fil des pages. L’auteur arrive ainsi grâce à une narration un peu éclatée, que ce soit à travers les personnages comme sur l’aspect temporel avec des flashbacks maîtrisés et réussis, à offrir un ensemble nerveux, tendu et captivant, ne tombant jamais dans l’ennui ou les longueurs, tout en arrivant à mélanger habilement et efficacement les scènes d’action avec les aspects plus personnels des protagonistes. La troisième partie vient ainsi encore resserrer un peu plus l’étau, les pièces sont en places ; les révélations et l’action peut donc se lâcher pour offrir ainsi une conclusion passionnante et explosive pour notre plus grand plaisir. Pour un premier roman on trouve ainsi ici clairement, pour moi, une histoire maîtrisée du début à la fin.

En ce qui concerne l’univers l’auteur nous offre quelque chose de vraiment solide, offrant ainsi en fond une histoire de pouvoir , de conquête, de trahisons, de souffrances, le tout sous guerre de religion. On découvre ainsi un pan de l’histoire Française pas toujours connu, avec Marseille comme pivot central des dernières manipulations ; la ville étant le dernier bastion qui n’est pas encore sous le joug de la Couronne. On sent bien que l’auteur s’est fortement documenté pour construire son récit, dévoilant ainsi quelque chose de dense, fascinant, complexe et intense. Le côté Fantasy présent ici reste très léger, ne tombe pas dans l’extrême et apporte une touche vraiment originale et intéressante au récit que je vous laisse découvrir. J’aurai peut-être un léger regret c’est concernant le travail de description qui, sans être mauvais loin de là, m’a paru parfois un peu léger. L’auteur le dit lui-même dans l’interview qui se situe à la fin du livre, mais j’ai trouvé parfois le cadre de Marseille un peu léger là où dans certains autres chapitre il en devenait limite un « personnage » à part entière. Mais bon rien de très gênant, ce ne sont limite que des broutilles tant au final l’univers donne envie d’en apprendre plus.

Les personnages sont aussi l’un des points forts, à mon avis, du livre. L’auteur a vraiment réussi à créer différents personnages ayant chacun leur voix propre ce qui fait qu’on ne ressent jamais de redondance en basculant d’un narrateur à l’auteur. Mais surtout, il arrive à rendre chacun d’entre eux profondément humain, malgré la menace ou la violence qui se déchaine autour, chacun d’entre eux n’oublie pas pour autant leurs sentiments, leurs passés, leurs envies, leurs souffrances. C’est ce côté touchant de chacun d’entre eux qui joue aussi sur le fait que je tournais les pages facilement ; l’envie d’en apprendre plus, de mieux les connaitre. Entre Victoire la cheffe de la guilde des assassins, Gabriel le Chevalier blessé au plus profond de lui par ses erreurs, Axelle au passé violent qui a du mal à se situer, Armand et son amour impossible ou encore le détonant et ironique Silas, chacun d’entre eux marque à sa façon le lecteur. Les personnages secondaires ne sont pas en reste et apportent vraiment un plus à l’intrigue, comme par exemple Gabin, dont j’aurai pu me sentir frustré de si peu le découvrir, si l’auteur n’avait pas pensé au lecteur en glissant une nouvelle dont il est le narrateur à la fin du livre. Un très joli texte d’ailleurs, très réussi, efficace et poétique.

La plume de l’auteur possède quelque-chose d’assez contradictoire j’ai trouvé, proposant des chapitres courts, des phrases courtes et pourtant offrant une certaine profondeur et une certaine densité à son récit. Elle se révèle ainsi terriblement efficace et entraînante, nous plongeant avec facilité dans son monde et son intrigue. Mon seul regret vient peut-être du fait que le roman est assez court (environ 250 pages sans la nouvelle sur Gabin, 270 environ avec), ce qui laisse sur certains aspects un léger goût de trop peu. Qui sait, peut-être qu’un jour l’auteur reviendra dans cet univers avec ses personnages. En tout cas pour un premier roman Jean-Laurent Del Socorro m’a plus que convaincu, me faisant passer un excellent moment et je lirai sans soucis et avec plaisir d’autres de ses écrits.

En Résumé : J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce court roman qui offre une histoire terriblement efficace, mélange de Fantasy et d’Histoire, grâce à une narration éclatée et à un rythme nerveux et entraînant qui n’oublie pas pour autant les personnages. L’univers construit se révèle solide et intéressant, tant par son aspect historique offrant de nombreuses intrigues dans un contexte de guerre de religion et de pouvoir des plus captivants, que par sa légère touche de Fantasy qui offre ainsi un aspect original et efficace. Je regretterai peut-être un léger manque de descriptions par moment, ce qui rendait le cadre un peu léger, mis rien de bien gênant. Les personnages sont une des grandes forces du récit se révélant soigné et surtout humains, arrivant facilement à accrocher et à toucher le lecteur. Les personnages secondaires apportent un véritable plus. La plume de l’auteur se révèle assez nerveuse, avec des chapitres et des phrases courtes, ce qui ne l’empêche pas d’être dense et captivante. Je regretterai peut-être juste un léger sentiment de trop peu sur certains aspects une fois la dernière page tournée, mais rien de dérangeant. Pour un premier roman une belle réussite et je lirai sans soucis d’autres écrits de l’auteur.

 

Ma Note : 8,5/10

 

Autres avis : Lune, Joyeux Drille, Dionysos, Ours Inculte,  …

Précédent

Fitz and the Fool Book 1, Fool’s Assassin – Robin Hobb

Suivant

Les Kerns de L’Oubli Tome 1, L’Exil – Feldrik Rivat

  1. Oui, une belle réussite ! Entièrement d’accord avec ton billet…
    Il y a de quoi faire avec des personnages riches que l’on aimerait retrouver. La meilleure parution en français, de l’année, certainement.
    Un petit plan de Marseille à l’époque et ça aurait été parfait.

    • Qui sait l’auteur reviendra peut-être sur ses personnages pour offrir d’autres histoires. C’est vrai qu’un plan de la ville aurait pu ajouter une touche sympathique supplémentaire.

  2. Vu le nombre d’avis positifs, je pense que je vais finir par le prendre !

  3. gros coup de coeur ! Et pour un premier roman, c’est une sacrée réussite !

    • Oui c’est une très belle réussite, d’ailleurs merci, c’est un peu ton avis le déclencheur qui a fait sortir ce livre de ma PAL 🙂

  4. Il est prévu de mon côté, j’en entends trop de bien ^^

  5. Hop, Je le commence aujourd’hui !
    Devant tant de critiques élogieuses, difficile de faire autrement.^^

  6. Je rejoins ton avis pour ce premier roman que j’ai trouvé très réussi.

    J’ai adoré ce roman qui offre autant au niveau de ses personnages qu’au niveau de son intrigue.

    A découvrir 🙂

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :