Seuls – Mathias Moucha

seulsRésumé : Mathieu pensait faire un aller-retour express en République tchèque : le temps de régler les affaires de son grand-père, tout juste décédé, et peut-être de boire une bière dans une province typique de Prague avec son frère, son neveu et un ami. Mais à peine a-t-il mis le pied dans le village sinistre de ses ancêtres que l’escapade tourne au cauchemar. De la Bohême profonde aux vieilles rues de Prague, de l’antique Sumer à la Vienne impériale, des Cathares aux armées nazies, Mathieu suivra un chemin jalonné d’épouvantables découvertes. Un voyage avec pour compagnon la peur, la mort et une vieille paire de lunettes.

Edition : Snark

 

Mon Avis : Seuls fait partie des romans qui traînent dans ma liseuse depuis un certain temps déjà. Il y est entré lors de l’une des opérations de promotion que proposait Bragelonne. Vu que, depuis quelques jours j’ai ressorti ma liseuse, j’ai décidé de l’en faire sortir et de me faire un avis sur ce court roman dont les échos que j’avais eu se révélaient plutôt positifs. A noter une couverture qui joue sur le côté intriguant et mystérieux et qui donne, je trouve, envie d’en apprendre plus.

 L’auteur décidé ici de nous emmener en République Tchèque où l’on suit Mathieu, qui vient pour gérer le décès d’un grand-père qu’il n’a à peine connu avec son frère, son neveu et un ami. Perdu dans un petit village à trier les affaires de la maison du grand-père des évènements étranges et fantastiques vont alors survenir et des drames vont se produire. Bon, je dois bien avouer qu’une fois la dernière page tournée, je suis loin d’être convaincu par ce récit. Il m’a paru, d’une certaine façon, pas vraiment abouti dans tout ce que cherchait à mettre en place et en avant l’auteur. Déjà commençons par ce que j’ai trouvé être le point fort du récit, la capacité du récit à nous plonger en République Tchèque, à vraiment nous y intégrer, à nous donner envie, d’une certaine façon de la découvrir, que ce soit par son étrangeté, sa dualité entre ruralité et modernité, son histoire ou encore tout l’aspect architectural et historique offre vraiment quelque chose de solide et donne limite envie d’aller visiter le pays. On sent d’ailleurs que l’auteur soit connait bien le pays, soit s’est fortement renseigné et pose l’ensemble par petite touche comme des spécialités locales, des lieux à découvrir ou encore commencer les dialogues avec des locaux en tchèque avant de passer en français, même si j’ai trouvé que ce dernier point avait ses limites et se révélait lassant, même si rien de non plus bloquant.

L’auteur décide de construire son récit en deux parties, une première partie qui se veut fantastique dans la plus pure tradition de l’étrangeté et de la peur, puis une seconde partie qui se veut plus thriller, course poursuite. Sauf que voilà la mayonnaise n’a jamais pris avec moi. La partie fantastique qui aurait dû se révéler angoissante, stressante à souhait, jouant sur ce sentiment de peur, de mort et de frisson n’est jamais présent. Je ne l’ai jamais ressenti pour la simple et bonne raison que l’auteur va trop vite ce qui empêche l’ambiance et la complexité cherchée de se développer. L’exemple le plus flagrant qui me vient à l’esprit vient des morts qui surviennent dans l’histoire. Des personnages importants décèdent suite à des évènement inexplicables et pourtant on ne ressent rien, que ce soit aussi bien le lecteur que les héros. Ni chagrin, ni haine, ni peur ne ressort car la mort est quasiment relégué au second plan, voir limite oublié quelques pages plus loin pour aller vite dans l’intrigue. Alors l’auteur cherche bien à placer des scènes qui cherchent à émouvoir le lecteur, à montrer que ces pertes touchent nos héros, sauf qu’elles ne durent que quelques lignes sans véritables impacts et surtout détonnent face à certains choix pris après dans le récit. La partie thriller, elle, par contre, m’a fait gagner un peu d’intérêt au récit principalement parce que l’intrigue s’emballe, offrant un rythme plus tendu et effréné avec course poursuite et fusillade, qui fait qu’on tourne les pages avec envie d’en apprendre plus. Dommage que l’intrigue penche alors vers la série B, cherchant peut-être un peu trop le mélange et le sensationnel dont je ne dévoilerai rien pour éviter de spoiler, mais oubliant un peu de densifier le tout. Il faut aussi dire que le roman est court.

Concernant les personnages, ils ont du mal à vraiment se révéler marquant. Niveau avancé de l’intrigue ils remplissent parfaitement leurs rôles, apportant ainsi de nombreuses révélations et de nombreux rebondissements. Sauf que voilà, au final, je n’ai jamais réussi à m’attacher à l’un d’entre eux. Ils m’ont ainsi paru de manquer de profondeur, mais aussi principalement d’émotions, de sentiments. On rejoint un peu le point que j’avais soulevé plus tôt, on ne plonge jamais vraiment profondément dans les personnages principaux, dans leurs psychés, ce qui les motivent, les touchent. Pourtant il se passe énormément de chose, mais voilà le récit préfère se consacrer sur l’action et l’intensité et j’ai trouvé cela dommage car il y avait matière à plus. C’est un choix, certains y accrocheront sûrement plus que moi, mais j’avoue que pour ce genre de récit où les émotions aident à la mise en place de l’ambiance, j’aime que l’ensemble soit un peu plus fouillé. Dommage aussi que certains personnages secondaires, tombent un peu dans la caricature.

La plume de l’auteur n’a rien de très marquant, mais se révèle somme toute simple et efficace, principalement dans la seconde partie, ce qui fait que sur la fin je me suis un peu plus senti emporté par ce récit. Au final, je ne peux pas dire que cette lecture a été complètement mauvaise, certains aspects arrivent à se révéler intéressants, mais il est loin de répondre aux attentes que j’avais en le commençant. Je ressors donc légèrement déçu, même si je ne doute pas que ce récit plaira plus à ceux qui apprécient les histoires nerveuses qui vont vite et offrent de nombreux rebondissements.

En Résumé : Finalement je ressors de ma lecture de ce court roman pas vraiment convaincu. Il y a pourtant des points positifs qui se dégage comme l’immersion du lecteur en République Tchèque qui donne envie d’en découvrir plus ou encore une seconde partie énergique qui fait qu’on tourne les pages. Mais voilà j’ai trouvé que le manque d’émotion et le besoin d’aller trop vite dans le récit bloquait la mise en place d’une ambiance plus propice à ce récit fantastique. Comme si les drames et les morts n’avaient que peu d’importance. Ajouter à cela des personnages principaux, certes qui remplissent leurs rôles de faire avancer l’histoire, mais qui manquent de sentiments et des personnages secondaires un peu caricaturaux, j’avoue avoir été frustré. La plume de l’auteur, sans se révéler exceptionnelle, est simple et entrainant et je ne doute pas que ce livre plaira à ceux qui cherchent quelque chose de nerveux et qui va très vite, mais pour moi je pense qu’un travail plus profond m’aurai plus accroché.

 

Ma Note : 5/10

Précédent

Les Décharnés, Une Lueur au Crépuscule – Paul Clément

Suivant

Le Livre de l’Enigme Tome 1, Source des Tempêtes – Nathalie Dau

  1. j’espère que ta prochaine lecture te plaira plus 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :