Star Ouest – Anthologie 2015 des Imajn’ère

star ouestRésumé : Les cowboys, les Indiens, les shérifs, les hors-la-loi, les saloons, les colts, les duels, les fils qui chantent et le cheval de fer, le désert et la poussière, les villes fantômes, la ruée vers l’or, vers l’Ouest, les règlements de compte dans un coral ou dans un autre, les chevaux qui galopent, la cavalerie qui arrive au dernier moment, les cactus… Pas de doute nous sommes dans un western.
Pourtant, en ouvrant ces pages, il vous faudra abandonner vos idées préconçues sur ce folklore. S’il est bien présent dans cet ouvrage, ses auteurs ont pris plaisir à la détourner pour nous offrir des textes originaux se rattachant au polar, à la science-fiction ou au fantastique, et quelques inclassables qui raviront les amateurs de littérature populaire.
Bienvenue dans le monde de Star Ouest.

Edition :

 

Mon Avis : Ah ! La conquête de l’Ouest, avec ses cow-boys, ses indiens, ses déserts, ses saloons, ses colts ou encore ses fameuses scènes de duels avec ses virevoltants, un univers que tout le monde connait un minimum. C’est donc sur ce postulat de base que le festival Imajn’ère a décidé de construire son anthologie. À défaut d’avoir pu aller à ce festival (mais un jour j’irai), il m’a été proposé de découvrir son anthologie à la couverture, illustrée par Gilles Francescano, qui se révèle, je trouve, sympathique même si un peu trop chargé à mon goût. À noter aussi que plusieurs illustrations d’illustrateurs différents sont aussi présents et viennent égayer la lecture. Ce recueil contient ainsi 19 textes.

Juarez 1911 de Marc Villard : Cette nouvelle nous fait découvrir Jim Parker qui, pour payer une dette de jeu, va accepter d’aller libérer la femme de son débiteur au Mexique en pleine révolution. Un texte plutôt sympathique, qui se lit facilement et avec un minimum de plaisir, mais qui se révèle un peu trop prévisible, linéaire et contenant parfois quelques clichés faciles. Un texte que je classe dans le vite lu, divertissant, vite oublié, mais qui permet d’ouvrir en douceur cette anthologie et de rappeler vers quoi on se dirige.

Du grabuge sur Montana de Romuald Herbreteau : On suit à travers cette nouvelle Claudia, sur une planète surnommée Montana, qui est à la recherche de papiers importants. Sa quête va l’amener à rencontrer de nombreux problèmes. Une nouvelle efficace, nerveuse, qui pose rapidement son univers pour après permettre de faire parler la poudre et les colts pour le grand plaisir du lecteur. Certes ça ne révolutionne pas le genre, mais ça se lit bien et facilement. Dommage que le dernier chapitre tombe dans le twist trop facile.

Mosquito Toast de Jeanne-A Debats : Cette nouvelle nous propose de découvrir un nouveau fragment de la vie du vampire Navarre, que je retrouve toujours avec grand plaisir. Cette fois il part en chasse de Gilles son ancien maître. Une nouvelle qui se révèle vraiment efficace, toujours bien porté par le charisme et la répartie de Navarre, un univers efficace avec son lot de magie et de divinités et à la conclusion, je trouve, pleine d’humour. Alors après, ce n’est peut-être pas la meilleure histoire du cycle de Navarre, mais elle se révèle captivante et entrainante, offrant un très bon moment de lecture.

Regarde au coin de la rue, fiston, si le clebs à trois pattes cavale à reculons de Justin Hurle : On suit dans cette nouvelle deux hommes qui débarquent dans une petite ville pour faire fortune aux cartes. Bon, je dois bien l’avouer je ne suis jamais rentré dans ce texte. L’auteur cherche à jouer la carte du texte décalé, voir absurde, sauf que voilà l’absurde, l’accroche se fait souvent selon les affinités de chacun et j’avoue que, de mon côté, je suis resté à quai ; surtout que l’épilogue me laisse plus que perplexe. Dommage.

Le shérif de Slone Street City de Francis Carpentier : Cette nouvelle nous plonge au milieu de Slone Street City à la découverte de son shérif et de ses compagnons. Une nouvelle que j’ai trouvé réussie, offrant un rythme lent et jouant sur les révélations et les twists pour mieux tenter de surprendre le lecteur le tout avec humour et ironie. L’auteur s’amuse aussi, d’une certaine façon, à prendre à contre-pied la fameuse scène de duel. Un bon moment de lecture efficace.

Bounty Hunter de Patrice Verry : Une nouvelle plus classique, qui nous fait suivre la traque menée par un chasseur de prime. Sauf qu’on va rapidement se rendre compte que quelque chose de louche se passe. Un texte pas mauvais, qui se laisse lire, mais qui a du mal à se sortir de ses archétypes et qui, en plus, offre une conclusion un peu trop facile à mon goût.

Mars prey de Jean-Hugues Villacampa : Une courte nouvelle qui se révèle très sympathique, cherchant à jouer avec le lecteur pour tenter de mieux le surprendre sur la fin, offrant un mélange habile de SF et de . Dommage que de mon côté j’avais deviné la conclusion un peu trop rapidement. Cela n’empêche pas à ce texte d’offrir un sympathique moment de lecture.

Duel à Keralam de Jérôme Nédélec : Une nouvelle vraiment intéressante qui se propose déjà de modifier le cadre en offrant une ambiance western à une histoire médiévale, tout en y ajoutant une pointe de fantastique des plus savoureuses. Un texte qui se révèle tendu, au rythme efficace et offrant des personnages intéressants qui aboutit à une conclusion des plus mordante et ironique. Un très bon texte.

Cahen crépuscule de Yaël-July Nahon : Cette nouvelle nous fait suivre Myra, qui part à la recherche de son père parti vivre dans le grand Ouest. Un texte que j’ai trouvé très réussi, plus intimiste avec cette relation tendue et ombrageuse entre une fille et son père, mais  qui n’oublie pas pour autant tout l’aspect western en offrant de nombreuses scènes de fusillades. La conclusion se révèle surprenante mais qui, finalement, colle parfaitement au récit.

Éclair Noir d’Arnaud Cuidet : Cette nouvelle va nous plonger au milieu de la transe de Nuwanda, le tout dans un univers futuriste. Un texte pas mauvais, mais comme plusieurs dans cette anthologie, a du mal à vraiment se départir de ce côté classique, malgré l’univers SF que cherche à mettre en avant l’auteur. Cela n’empêche pas ce texte de se révéler un minimum divertissant, mais rien de non plus marquant.

San City de Sylvie Jeanne Bretaud : Une nouvelle où vient se mélanger le fantastique et le western de façon assez sympathique, offrant une lecture agréable et divertissante tout en cherchant à prendre à contre-pied le lecteur sur l’intrigue. Sauf que j’ai eu du mal à voir l’intérêt de l’aspect fantastique qui, certes joue sur l’histoire, mais n’apporte pas obligatoirement grand-chose à l’ensemble.

L’aurore nous attend de Pierre Gardier : Une nouvelle qui va se révéler efficace, certes de nouveau sans surprises, mais offrant un rythme nerveux et sans temps mort où Jack, notre héros, se lance dans une vengeance. Une lecture entrainante et fluide qui se lit avec plaisir, bien porté par une ambiance sombre et captivante.

Chasseur de légende de Pierre-Marie Soncarrieu : Cette histoire nous fait découvrir un nécromant en pleine chasse d’un monstre. Un texte qui vient mélanger mythe et magie de façon intéressante et entrainante, mais qui tombe un peu trop dans la facilité. Reste la conclusion, en forme de clin d’œil que je vous laisse découvrir, mais dont il faut avoir un minimum de connaissance de la période ou western, ou faire quelques recherches sur internet.

Pique-nique chez les Indiens de Brice Tarvel : Ce texte nous fait suivre un groupe de voyageurs coincé par la faute d’une panne de leur diligence à vapeur. La variante Steampunk n’ayant pas encore été utilisée, c’est maintenant chose faite avec ce texte qui aurait pu se révéler sympathique, n’eut été ces nombreuses facilités, voir ces anomalies qui m’ont à chaque fois déconnecté du récit.

La dernière cible de Claude Jégo : Une nouvelle qui nous envoie à Quimper où de nombreux assassinats sont commis. Ce récit se veut, si j’ai bien compris, un hommage à Clint Eastwood, le tout avec une bonne dose d’ironie, sauf que j’ai trouvé que l’ensemble faisait un peu trop cliché, ce qui fait que j’ai que moyennement été emporté. Dommage, car il y avait un certain potentiel.

La cité des ombres de Patrick Ferrer : Une nouvelle qui vient lorgner vers le fantastique, légèrement angoissant, le tout avec un certain intérêt, mélangeant mythe et monstres. Un texte qui se laisse lire facilement, se révélant prenant et entrainant.

Inadaptée de Jérome Verschueren : Ce récit nous propose de suivre Kaitlin, une inadaptée de la technologie, qui avance vers l’Ouest. Un texte que j’ai trouvé très réussi et surtout original, apportant quelque chose de différent à la thématique du Western et offrant même quelques axes de réflexions qui se révèlent vraiment intéressants.

Les marionnettes de la mort d’Irène Maubreuil & Robert Darvel : Cette nouvelle nous propose de plonger au cœur d’une vengeance qui va se révéler captivante, bien portée principalement par son atmosphère tendue et nerveuse, qui fait que le lecteur se retrouve à tourner les pages avec plaisir pour en apprendre plus.

La nuit de la Calamitaine de Sarah Doke & Ayerdhal : Une nouvelle étrange que celle-ci, à la fois poétique et envoutante, nous plongeant dans un univers SF hétéroclite à suivre le destin d’une héroïne aux nombreux atouts, souvent violents. Un texte qui aussi, selon moi, cherche à offrir une réflexion sociale intéressante même si je ne suis pas sûr d’avoir tout compris.

En Résumé : J’ai passé un moment de lecture assez sympathique avec cette anthologie de 19 textes qui nous propose de revisiter le grand Ouest et le Western. Tous les textes ne sont pas au même niveau, certains m’ayant même laissé de marbre, mais dans l’ensemble elle se révèle plutôt équilibrée et surtout offre un panel assez large de thèmes pour contenter tout lecteur qui voudrait se lancer dans la lecture. Je regrette par contre qu’il n’y ait pas de textes véritablement marquant, même si cela n’enlève en rien l’aspect divertissant de cette anthologie.

 

Ma Note : 6,5/10

 

Autres avis : Ours Inculte, …

Précédent

La Ménagerie de Papier – Ken Liu

Suivant

Fitz and the Fool Book 1, Fool’s Assassin – Robin Hobb

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :