Arca – Romain Benassaya

arcaRésumé : Lors de sa première mission sur Encelade, satellite de Saturne, la jeune scientifique Sorany Desvœux découvre par accident une nouvelle matière aux propriétés étonnantes. Très vite, avec l’appui de son mentor, l’éminent professeur Henri Stern, se dessine le projet Arca : il s’agit de bâtir une arche propulsée par ce que l’on nomme désormais l’Artefact d’Encelade. Un échantillon d’humanité est ainsi sélectionné pour effectuer un voyage vers La Griffe du Lion, où l’attend une exo-planète aux caractéristiques prometteuses. Mais une fois le périple entamé et tout retour impossible, des voix de l’ombre s’élèvent au cœur de l’Arca. Des complots se fomentent et une inquiétante religion gagne en puissance, mettant en péril les fondements même du projet. L’investigateur de bord Frank Fervent devra démêler l’écheveau de ces luttes intestines s’il veut percer à jour le secret de la matière d’Encelade…

Edition : Critic

 

Mon Avis : J’ai craqué pour ce roman en premier lieu grâce à la communication mise en place par Critic qui en ont une des grosses sorties et nous annonçant un roman de Space-Opera plein de Sense of Wonder, de péripéties et d’aventures. Il y avait donc de quoi me tenter, surtout que le résumé ne manquait pas non plus d’attrait. Ajouter a cela une couverture, illustrée par François Baranger, que je trouve vraiment magnifique ainsi que des premiers retours plus que positifs, ce livre ne pouvait donc que finir dans ma PAL.

Suite à la découverte sur Encelade, lune de Saturne, un artefact aux propriétés fascinantes et permettant de passer le fameux « mur » de la vitesse de la lumière, une expédition est envoyée vers la Griffe du Lion, une exoplanète habitable, dans l’espoir de mettre en marche l’expansion d’une humanité surpeuplée. Pourtant, le voyage de l’Arca ne va pas se révéler paisible, en effet de nombreux complots vont ainsi voir le jour, liés à une nouvelle religion qui s’impose en-dehors de toute prévision au sein du vaisseau. Alors au final Arca m’a offert un bon moment de lecture, mais quelques défauts font qu’il ne met pas, je trouve, en avant tout son potentiel. Concernant l’histoire, je dois bien avouer que l’intrigue s’avère efficace, que ce soit dans son huit-clos légèrement oppressant comme dans ses complots surprenants. L’auteur manie plutôt efficacement les surprises et les rebondissements, ce qui fait que je me suis retrouvé à tourner les pages assez facilement pour en apprendre plus. Un voyage plein de péripéties et de problématiques, qui pose une ambiance nerveuse, qui monte doucement en tension et où le lecteur se retrouve à se poser de nombreuses questions sur les actes des uns et des autres. Mais c’est surtout un combat humain vers l’espoir, l’espoir d’un avenir meilleur, d’une possibilité de s’extirper d’une situation politique figée et explosive.

Le gros point fort, selon moi, du récit vient de son univers et ce qu’il met en avant. Déjà le premier point vient de l’Arca lui-même, vaisseau spatial gigantesque transportant plus des 3000 humains choisis pour ce voyage, à la fois fascinant, grandiose et étouffant. Fascinant dans son architecture, sa richesse et cette construction unique en son genre et étourdissante. Angoissante par son aspect fermé, un peu claustrophobe, où finalement le risque est toujours présent dans l’esprit de chacun, surtout que rien ne dit que la mission sera un succès. Cela offre ainsi un huis-clos passionnant et stressant à ce récit et à ces mystères qui apporte un vrai plus et offre par la même occasion une tension supplémentaire à l’histoire. On y retrouve aussi clairement cet émerveillement lié à ce voyage dans l’espace, ce qu’il ouvre comme perspective à l’humanité. Surtout que l’autre point fort du roman vient justement de cette humanité qui est en train de péricliter. Dû à la surpopulation elle étouffe, créant un nouveau système d’esclavage de la jeunesse forcée à terraformer Mars et surtout à en récupérer les richesses. Un futur sombre, angoissant, violent, mais qui se révèle vraiment cohérent et intéressant à découvrir. L’aspect technologique n’est pas non plus en reste et, sans être révolutionnaire, s’avère solide même si un ou deux points m’ont dérangé, mais j’y reviendrai plus tard. Il garde aussi un côté mystérieux avec l’artefact et je n’en dis pas plus pour éviter de spoiler certains aspects que je vous laisse découvrir.

Concernant les personnages en ce qui concernant Franck et Sorany, les héros principaux, ils ne manquent pas d’intérêts se révélant complexes, soignés et intéressant à suivre tout du long. La narration entre présent et flashback permet ainsi à chacun d’entre eux de gagner en densité tout du long, les rendant ainsi attachants avec leurs forces et leurs faiblesses. Que ce soit Sorany scientifique un peu malgré elle qui se retrouve perdue dans ses choix ou bien Franck, personnage plus classique, militaire ancien de Mars qui ne cherche qu’à mener ses missions à bien va devoir évoluer pour mener à bien cette enquête et les conséquences secondaires qui vont le toucher, on se retrouve à suivre leurs aventures avec plaisir et envie d’en apprendre plus. Sauf que voilà concernant les personnages secondaires, je suis peut-être un peu plus circonspect. Certains remplissent parfaitement bien leurs rôles, apportant ce qu’il faut pour faire avancer l’intrigue sans non plus se révéler qu’anecdotiques ou figés, mais d’autres manquent clairement de profondeur, ce qui fait que les motivations de leurs actes n’ont pas alors l’impact voulu je trouve. Je n’en dis pas plus car cela concerne un élément de la conclusion, mais voilà j’ai trouvé cela légèrement dommage, même si rien de non plus trop bloquant.

Alors après, tout n’est pas non plus parfait, en effet certains aspects m’ont légèrement dérangés. Le premier point vient de certaines longueurs que j’ai ressenti, principalement dans certains flashbacks. J’ai aussi eu l’impression de certaines répétitions dans les chapitres, principalement où les personnages se remettent en cause. Ensuite, j’avoue j’ai eu un peu de mal à considérer qu’une technologie présentée comme passive arrive à devenir active, ça manquait d’un peu d’explication à mon goût. Bon sur ce point-là c’est peut-être aussi mon côté scientifique qui chipote un peu. Enfin, je ne sais pas si c’est moi, mais j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de « PNJ » qui ne font strictement rien. Je pense principalement au passage de la mutinerie où a peu près 2000 personnes paraissent rester chez eux et attendre. Après cela n’enlève rien aux qualités de ce roman qui s’est avéré plus que divertissant et prenant. Il a aussi rempli son rôle de me faire voyager, le tout porté par une plume simple et efficace qui a peut-être le seul défaut de parfois vouloir trop en faire, bridant un peu l’imagination, mais rien de bloquant là.  Je lirai sans soucis d’autres écrits de l’auteur surtout qu’il s’agit ici d’un premier roman.

En Résumé : J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman de Space-Opera qui nous offre un récit en huis-clos plutôt efficace, offrant de nombreux rebondissements et de mystères. Une aventure humaine qui offre aussi de l’espoir a une humanité en perte de vitesse. L’univers est l’un des gros points forts du roman, que ce soit avec l’Arca vaisseau fascinant, comment dans son contexte politique sur Terre victime de surpopulation et au bord de l’implosion. Les personnages principaux s’avèrent attachants, complexe et soignés, bien porté par une narration alternant présent et flashbacks. Par contre je suis un peu plus circonspect avec les personnages secondaires. Certains remplissent leurs rôles tandis que d’autres m’ont paru manquer de profondeur ce qui joue sur certains instants dramatiques  mais rien de non plus trop bloquant. Alors après tout n’est pas non plus parfait, j’ai ressenti quelques longueurs et quelques répétitions, un aspect technologique qui m’a paru manqué d’explications et enfin une impression d’immobilité dans certains aspects comme celui de la mutinerie ou tout un pan du vaisseau parait ne pas réagir. Rien de non plus trop bloquant, mais un peu frustrant. Cela n’enlève rien aux qualités du roman, bien porté par une plume simple et efficace qui, certes, parfois en fait un peu trop.

 

Ma Note : 7,5/10

 

Autres avis : Lune, Lorhkan, …

Précédent

Le Royaume Rêvé Tome 1, Le Chant des Epines – Adrien Tomas

Suivant

Station Eleven – Emily St John Mandel

  1. Grégoire

    Merci pour avoir mis en avant cet ouvrage qui semble intéressant et qui visiblement ne vous a pas déçu N’étant pas un scientifique, c’est l’aspect « humain » de l’aventure qui me tente j’aime les histoires d’arche stellaire depuis que j’ai lu Cavalcade de Alison SINCLAIR Je le note donc dans ma « liste à lire »
    dès que je le trouve à un prix abordable pour ma bourse …

  2. Les descriptions de Mars et Jupiter sont magnifiques, on s ‘y croirait vraiment !
    J’ai beaucoup apprécié le personnage principal, Sorany et toutes ses reflexions à propos de ses propres motivations.

    • Les descriptions sont très réussies, c’est vrai. Pour les personnages, c’est vrai que les personnages principaux sont vraiment intéressants à découvrir, je trouve un peu dommage par contre que les secondaires manquent de profondeur. En tout cas content que la lecture cette lecture t’ait plu.

  3. Il me tente bien celui-ci ! Je note 🙂

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :