Dominion of the Fallen Book 1, The House of Shattered Wings – Aliette de Bodard

the house of shattered wingsRésumé : Paris in the aftermath of the Great Magicians War. Its streets are lined with haunted ruins, Notre-Dame is a burnt-out shell, and the Seine runs black, thick with ashes and rubble. Yet life continues among the wreckage. The citizens retain their irrepressible appetite for novelty and distraction, and The Great Houses still vie for dominion over France’s once grand capital.
House Silverspires, previously the leader of those power games, now lies in disarray. Its magic is ailing; its founder, Morningstar, has been missing for decades; and now something
from the shadows stalks its people inside their very own walls.
Within the House, three very different people must come together: a naive but powerful Fallen, an alchemist with a self-destructive addiction, and a resentful young man wielding spells from the Far East. They may be Silverspires’ salvation; or the architects of its last, irreversible fall . . .

Edition : Gollancz

 

Mon Avis : De l’auteur, j’ai déjà lu quelques écrits, principalement son premier tome des Chroniques Aztèques, ou encore quelques-unes de ses nouvelles publiées dans différents magazines et anthologies, qui ont toujours réussis à me happer et à me donner envie d’en découvrir plus. N’ayant peu de chance de voir la suite des Chroniques Aztèques en VF, Eclipse ayant changé leur ligne éditoriale, et vu que je voulais vraiment découvrir ce cycle j’ai donc décidé de me lancer en VO. On notera aussi l’illustration de couverture que je trouve vraiment réussie.

Bien, mais alors que nous propose ce roman? On suit ici le destin et les aventures de trois personnages différents, Philippe, Madeleine et Isabelle, dans un Paris uchronique post-apocalyptique, plusieurs années après la grande guerre qui a vu s’entredéchirer des anges « déchus ». Des décès inexpliqués vont alors apparaitre et un nouveau jeu de pouvoir va alors se mettre en place dans les différentes Maisons qui gèrent la ville. On est ainsi plus plonger dans ce que je pourrai considérer comme de la Fantasy Urbaine, si on me demandait de cataloguer ce livre, avec une forte dose d’enquête sur des assassinats inexpliqués qui a vraiment réussi à me fasciner du début à la fin. Surtout que l’auteur arrive à construire le tout de façon concise et percutante, on n’est clairement pas dans un jeu de machination étendus à la Game of Thrones et pourtant malgré cette, on va dire, « simplicité » l’auteur arrive à y intégrer toute un aspect de complexité et de fascination à ce jeu politique qui se développe en fond tout en restant cohérent et compréhensible.

L’auteur joue clairement sur le mystère, obligeant, d’une certaine façon, chaque lecteur à essayer de reconstruire lui-même le puzzle qui se dessine, pour ainsi nous dévoiler une machination beaucoup plus complexe que l’on croit. Alors certes, elle ne révolutionne pas le thème de l’enquête, mais cela ne l’empêche pas de se révèle plus que solide et captivante. J’ai vraiment été happé par ce jeu de faux-semblants entre les différents protagonistes, les différentes maisons qui se battent pour le pouvoir. Un mélange réussi de sous-intrigues qui viennent ainsi tracer au gré du récit une intrigue plus dense et accrocheuse. Surtout que l’ensemble, sans tomber dans une allure frénétique où se perdre dans des longueurs comme cela peut arriver, trouve son rythme à la fois dynamique, dense et envoutant, prenant son temps pour dévoiler ses révélations et poser son récit, tout en n’oubliant d’offrir des scènes d’action vive et percutantes.

Là où par contre le récit gagne pour moi en intérêt, c’est à travers l’univers qui est construit. Cette idée de nous offrir un monde où les anges, chassés du ciel, tombent sur terre est clairement intéressante. Les plus anciens ont ainsi formé des grandes maisons, se battant pour le pouvoir, tout en tentant de récupérer les plus jeunes anges pour les intégrer. Car oui, un Ange déchu n’est pas immortel, même s’il possède une très longue vie. Sauf que voilà ces êtres ont complètement bouleversé le monde que ce soit à travers leurs guerres, mais aussi à travers les dépendances qu’ils créent car il est aussi possible aux Hommes de leur voler leur magie mais en se tuant à petit feu, ou bien encore dans l’air vicié de la ville. Il est difficile de vraiment parler de cet univers tant il se révèle dense, soigné, captivant, et travaillé. On sent ainsi clairement au fil des pages l’imagination de l’auteur qui vient ainsi mélanger plusieurs mythologies de façon efficace et cohérente, car oui les anges ne sont pas les seuls « mythes » sur Terre, mais je n’en dis pas trop pour éviter de trop spoiler. Autre point intéressant c’est l’utilisation de la ville de Paris comme théâtre du récit, pas parce-que je suis français et que je me sentirai chauvin, mais parce-que j’ai trouvé qu’il collait ainsi parfaitement à l’intrigue. Que ce soit dans son ambiance à la fois lumineuse et sombre tout en se révélant gothique, mais aussi dans le système des maisons ou encore dans toute la « géographie » qui permet à l’auteur de poser son récit. Paris devient ainsi, d’une certaine façon, un personnage entier du roman. Mon seul regret et que devant la densité de l’univers construit par l’auteur, je me suis senti un peu frustré tant je voulais encore en apprendre plus, mais je ne doute pas que la suite comble mon attente.

Concernant les personnages il s’agit là aussi d’un autre des points forts du récit tant l’auteur nous propose des personnages soignés, complexes et qui s’avèrent très intéressants à suivre. Elle construit ainsi des personnages vraiment humains que ce soit à travers leurs envies, leurs colères, leurs besoins, leurs haines ce qui fait que leurs réactions et leurs actions sont ainsi parfaitement compréhensibles. Que ce soit Philippe, personnage mystérieux qui déteste profondément les maisons mais qui va se retrouver lié à la plus puissante, les Silverspires, un peu contre son gré, Isabelle jeune ange déchue qui se retrouve complètement perdue liée de façon forte à Philippe pour des raisons que je vous laisse découvrir ou bien encore Madeleine, humaine et alchimiste de la maison Silverspire complète accro à la magie d’ange au point de savoir qu’il ne lui reste plus grand-chose à vivre, chacun d’entre eux nous offre ainsi un point de vue complètement différent et nous fait découvrir cet univers. Les personnages qui gravitent autour ne sont pas non plus en reste s’avérant tous attrayants, énigmatiques et entraînants. Surtout, la grande force et ainsi de ne pas vraiment avoir de héros dans le sens premier du terme, chaque personnage à ses forces et ses faiblesses et personne ne cherche à sauver le monde ou a se lancer dans une quête héroïque, chacun cherchant juste à évoluer et avancer face aux évènements qui apparaissent. Alors après, on pourrait peut-être se sentir légèrement frustré d’un léger manque d’empathie avec le lecteur des protagonistes, voir même parfois une impression qu’ils ont un peu de mal à s’imposer dans le cadre, mais franchement rien de vraiment marquant ou dérangeant tant ils se révèlent passionnants à découvrir.

Alors après on pourrait constater un léger soucis de « lenteur » en approchant de la fin du récit, mais là aussi ce n’est en rien dérangeant tant finalement je me suis retrouvé emporté par l’intrigue. Le tout est aussi porté par une plume agréable, soignée, efficace et vivante qui nous plonge ainsi facilement dans ce livre. À noter que l’intrigue principale de ce tome trouve sa conclusion et peut, je dirai, être lu de façon indépendante, même si de nombreux points des intrigues secondaires restent ouvert. En tout cas je lirai la suite avec grand plaisir.

Ce roman sortira en VF courant 2017 chez Fleuve Noir dans son édition Outre Fleuve traduit par Emmanuel Chastellière.

En Résumé : J’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman qui nous offre une Fantasy Urbaine avec une intrigue de jeux de pouvoirs efficace, entraînante et complexe sans non plus se perdre dans trop d’intrigues. On plonge ainsi avec envie dans un jeu de faux-semblants qui dévoile la vérité lentement pour mieux nous happer. L’univers est le gros point fort du récit nous emmenant dans un Paris uchronique contrôlé par des anges déchus sur terres qui se battent pour le pouvoir. Un univers dense, travaillé, passionnant dont on aurait aimé en apprendre encore plus. Les personnages ne sont pas non plus en reste, se révélant humains, captivants et surtout complexes, chacun d’entre eux ayant ses forces, ses faiblesses, qui fait qu’on comprend leurs réactions et leurs actions. On est loin du héros au sens premier du terme, mais plus dans des personnages qui doivent avancer, évoluer, face aux évènements. On pourrait regretter un léger manque d’empathie et de force par moment, mais rien de vraiment gênant. On pourrait aussi ressentir une légère « lenteur » vers la fin, mais rien de marquant tant j’ai été emporté, le tout avec une plume agréable, soignée et vivante. Je lirai la suite sans soucis et avec grand plaisir.

 

Ma Note : 8,5/10

Précédent

Utopiales 2015, Anthologie – Collectif

Suivant

Testament Tome 2, Alouettes – Jeanne-A Debats

  1. Quand je lis Fantasy Urbaine j’ai toujours du mal mais le terme post-apo rattrape le tout. Et je suis curieuse de découvrir cette auteure ! (bientôt publiée en français chez Outre Fleuve je crois !)

    • Alors ne t’arrête vraiment pas sur le terme Fantasy Urbaine, le roman est bien plus que cela je trouve. Oui publication en 2017 chez Outre Fleuve de ce que j’ai lu sur le net.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :