Le Cycle de Rama Tome 2, Rama 2 – Arthur C. Clarke & Gentry Lee

Résumé : Rama est revenu ! Rama, ou plutôt son double, son clone, son jumeau : Rama II. Soixante-dix ans plus tôt, un mystérieux engin extraterrestre traversait brièvement le système solaire, donnant corps à cette fabuleuse révélation : l’homme n’était pas seul dans l’Univers.
Et voilà qu’en cette année 2196, le scénario se répète ! Un deuxième vaisseau interstellaire, exactement semblable au précédent, se matérialise dans l’espace… L’humanité pour la seconde fois de son histoire, envoie une équipe de savants à la rencontre du visiteur.
Mission exaltante, bien sûr, mais les intentions des uns et des autres sont-elles aussi nobles qu’elles le paraissent ? Sans oublier celles de l’étranger : pourquoi la nef infléchit-elle brusquement sa course vers la Terre ? Que dissimulent les flancs de Rama II ? Des merveilles… ou un danger mortel ?

Edition : Audible

 

Mon Avis : Il y a un peu plus d’un mois maintenant, je me suis lancé dans la découverte du premier tome du fameux cycle de Rama, un des grands cycles d’Arthur C. Clarke. J’avoue avoir passé un très bon moment d’écoute avec ce premier tome en livre audio, principalement dans la découverte du vaisseau et dans son côté scientifique très intéressant et accrocheur. Il était donc logique que je me lance dans l’écoute de la suite, toujours en livre audio, histoire de voir comment l’auteur allait prolonger son histoire. Il est aussi à noter que ce second tome a, cette fois, été écrite à quatre mains avec Gentry Lee. Concernant le narrateur, c’est le même que dans le premier tome, mais cette fois j’ai moins accroché à sa prestation. En effet son envie de vouloir amener une voix à chaque narrateur (accent et tonalité comprise) était déjà un peu dérangeant dans le premier tome, mais ici avec la multiplication des personnages s’avère plus lourd. Certes pas de quoi m’empêcher d’écouter le récit pour ma part, mais ce n’est pas un point fort de ce livre audio et pourra peut-être en bloquer certains.

Soixante-dix ans après le passage du premier Rama, et comme l’avais pressenti un scientifique à la fin du dernier roman, un second Rama vient d’entrer dans le système solaire. Cette fois la Terre, qui sort d’une nouvelle crise cette fois financière, mais qui relance son programme spatial, décide de préparer une équipe qui réalisera une fouille plus poussée de Rama 2. Cette équipe doit aussi pouvoir ramener des éléments du vaisseau. Plusieurs personnes sont ainsi sélectionnées pour leurs différentes compétences complémentaires et ont suivi un entraînement spécifique. Sauf que ce voyage ne va pas se passer comme prévu et ce nouveau rendez-vous avec Rama va se révéler plus compliqué que prévu. Alors autant être clair tout de suite, je n’ai pas franchement accroché à cette suite. Tout du moins, mis à part dans le dernier quart où le livre revenait à ce qui faisait la réussite du premier volume, c’est-à-dire l’étrangeté du vaisseau et sa découverte, le reste a oscillé entre long et ennuyeux, à vaguement intéressant mais finalement non. Déjà premier point à noter qui m’a dérangé c’est que le premier tome fait environ 250 pages, ce second tome fait à peu près 500 pages et, pour ma part, ce ne fût pas une bonne chose. Le premier était prenant et entraînant justement par son format court et plus percutant, cette suite en doublant de volume en devient lourde, ennuyeuse voir même par moment pompeuse je trouve.

Alors il y a un intérêt dans ce que cherche à proposer ce roman en doublant de volume, il m’a paru chercher principalement à y amener une notion plus complexe concernant l’humanité. Là ou le premier tome montrait un groupe soudé et qui travaillait tellement ensemble, malgré la peur, pour s’améliorer, réfléchir et avancer au point que cela pouvait en devenir parfois surprenant, cette fois les auteurs ont voulu y amener une complexité plus grande, des visions différentes ce qui amène obligatoirement conflits et points de vues différents. Peut-être cherchait-il à montrer que la Terre n’est pas une pensée unique. Sauf que pour cela il faut des personnages qui tiennent la route, or ici ce ne fût pas, pour ma part, le cas. On nous présente l’ensemble des protagonistes comme des génies, pourtant ils m’ont donné l’impression régulière d’adolescents dans une cour de récréation alors qu’ils se sont entraînés pendant des mois. D’ailleurs c’est assez fascinant qu’un psychologue ait validé une telle expédition alors que dès la première page on sait que tout le monde se déteste. Mais surtout ce qui m’a dérangé le plus c’est leurs capacités à prendre toujours la mauvaise décision, à ne jamais donner l’impression de réfléchir et surtout à se contredire régulièrement. Rien que la « chasse » au biote est un passage aberrant d’alignements de conneries tellement grosses que quand les héros font « comment cela a pu en arriver là » j’en suis venu à me taper la tête contre les murs. D’Artagnan notre nouveau raton, un peu peureux, me voyant a préféré se cacher dans son igloo en affichant un panneau « ne pas déranger » et se demandant comme il avait pu atterrir ici.

Autre point qui m’a dérangé c’est que, certes dans le premier tome on pouvait trouver que cette cohésion était un peu trop parfaite, mais qui ne dérangeait en rien je trouve la lecture, ici par contre l’absence totale de cohésion et l’impression que tous les personnages sont égoïstes et ne pensent qu’à eux parait encore plus improbable. Il manque aussi un point essentiel, pour moi, à ces personnages c’est un côté « naturel », réaliste on va dire, cohérent que je n’ai jamais ressenti, ils m’ont paru caricaturaux, surjoués et surtout, au final, peu intéressants. L’aspect émotionnel est aussi plat qu’une feuille de papier, à tel point que chaque mort ne parait être qu’un évènement sans intérêt. Le pire c’est quand les héros t’expliquent qu’il faut continuer, que des pertes dans ce genre de mission cela arrive toujours. Franchement! tu as perdu 25% de ton effectif, le plus souvent car vous êtes incompétents et tu viens parler de risque? Ajouter à cela une capacité des auteurs en vouloir en tartiner des tonnes que ce soit en background, flashbacks et autre récit par toujours utiles, comme ce qui tourne d’Aliénor d’Aquitaine, qui sont normalement là pour les densifier, mais qui ici donne surtout une impression de remplissage inutile ; vous vous doutez bien que je n’ai pas accroché aux personnages.

Finalement c’est, pour moi, le gros soucis de cette suite c’est que les trois-quarts de ce livre préfère se concentrer sur des personnages qui ne m’ont jamais un tant soit peu intéressés ou donner envie de suivre leurs péripéties. D’ailleurs l’intrigue en elle-même avec des révélations qui s’avèrent plutôt mollassonnes et qui, parfois, manque de logique, n’a pas non plus aidé à me captiver. Il m’a ainsi fallu ainsi attendre le dernier quart du roman pour y retrouver un peu d’intérêt, à nouveau dans ce qui faisait finalement la réussite du premier tome : la découverte du vaisseau. En revenant à cette découverte du bâtiment, à cette tentative de compréhension de cette race extra-terrestre, le récit m’a paru gagner à nouveau en intérêt. Alors tout n’est pas parfait, quelques longueurs se ressentent par -ci, par-là, mais dans l’ensemble on y retrouve une certaine cohérence et une tension que n’a jamais réussi à me procurer l’histoire auparavant. L’univers développé dans le premier y trouve alors un prolongement, un travail qui ne m’a pas laissé indifférent, soulevant des questions intéressantes, n’y trouvant pas toujours de réponses, mais qui, je n’en doute pas, pourrait en trouver par la suite. L’aspect scientifique qui était aussi un point intéressant du roman précédent, perd ici un peu de sa superbe, toujours a cause de cette augmentation du nombre de pages et c’est dommage. La plume des auteurs est moins accrocheuse je trouve, cherchant à trop en faire, possédant aussi un côté froid qui, ici, dessert le roman avec des dialogues qui paraissent manquer de fluidité et de logiques assez souvent. Je vais m’arrêter là, mais voilà, mis à part le dernier quart qui relève un peu le niveau, je sors finalement déçu de ma lecture de cette suite de Rama. Dans la postface l’auteur dit clairement qu’il ne pensait pas faire une suite, pour ma part je trouve que cela ressent énormément. Je ne lirai pas la suite.

En Résumé : Au finalement je ressors de ma lecture de ce Rama 2 avec un sentiment de déception et d’être en grande partie passé à travers une grande partie du récit. C’est bien simple, seul le dernier quart du roman a réussi à éveiller en moi un tant soit peu de curiosité et à remonter le niveau. Il faut dire que ce second tome a gagné en volume, passant d’un premier tome de 250 à 500 pages, sans que cela paraisse vraiment utile pour ma part. Les auteurs ont aussi voulu y apporter une nouvelle nuance concernant l’Humanité, voulant offrir un groupe de héros plus hétérogènes, plus complexe que le tome précédent avec des tensions et des points de vues différents. Sauf que, pour ma part, j’ai trouvé que cela ne fonctionnait jamais tout simplement parce-que les protagonistes ne sont pas intéressants. On dirait une bande de gamins, qui alignent conneries sur conneries, sans logique et qui sont pourtant présentés comme les cerveaux les plus brillants. Ajouter à cela un besoin d’en faire des tonnes au niveau de leurs histoires, leurs passés, et un manque profond d’émotion, je n’ai tout simplement jamais réussi à m’intéresser à eux. L’intrigue, mollassonne au possible avec des surprises facilement devinable n’aide pas non plus. La plume m’a paru moins accrocheuse, plus froide dans le mauvais sens du terme et offrant des dialogues régulièrement creux. Il faut ainsi attendre, comme je l’ai dit, le dernier quart et à nouveau la découverte de ce Rama 2 pour que j’accroche enfin un peu plus. Tout n’est pas parfait, mais ces dernières pages viennent ainsi développer l’univers existant de façon intéressante. Sauf que voilà ce n’est pas suffisant pour me donner envie de lire la suite.

 

Ma Note : 4/10

Précédent

Déchirés – Peter Stenson

Suivant

Le Livre des Martyrs Tome 1, Les Jardins de la Lune – Steven Erikson

  1. Erwan

    Merci beaucoup pour ce commentaire. J’ai lu le premier il y a 2 ou 3 mois, et j’ai été complètement happé par cette histoire hors du temps, cette ambiance si particulière dans le vaisseau. J’hésitais à me lancer très prochainement dans cette suite, mais je vais donc rester sur mes impressions et ne pas polluer mon souvenir de Rama.
    Erwan

    • C’est vrai que cette suite est complètement différente et, pour ma part, ne m’a pas accroché. Maintenant après c’est à chacun de voir, j’ai vu que certains avaient apprécié cette suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :