L’Enfer du Troll – Jean-Claude Dunyach

Résumé : – Nous sommes censés accompagner Sheldon et Brisène dans leur voyage de noces à l’autre bout du monde et jeter un coup d’œil à la situation d’une des mines locales, qui s’ouvre à flanc de volcan. Les rapports qui lui parviennent ne sont pas conformes au planning.
– Tu t’attends à quoi ?
– Une menace inconnue, terrifiante, du genre que les humains ne sont pas taillés pour affronter. Une apocalypse à l’échelle du monde, qui risque d’éradiquer toute vie intelligente sur Terre. Et ça pourrait même nous affecter, par ricochet…
Pour venir à bout de leur quête, le troll et ses complices vont devoir affronter les typhons des mers du sud, une armée de zombies et de consultants, et résister aux pièges des épouvantables souvenirs pour touristes. Mais ils disposent d’une arme secrète :
Leur mission est dotée d’un budget.

Edition : L’Atalante

 

Mon Avis : Il y a un peu plus de deux ans maintenant je me suis laissé tenter par le livre de l’auteur L’Instinct du Troll, qui offrait quatre nouvelles pleines d’humour et d’aventures sur ce Troll, cadre moyen d’une mine (ma chronique ici). Il était donc fort logique que, lors des dernières Imaginales, je reparte avec cette suite entre les mains qui, cette fois, propose non pas plusieurs nouvelles mais un récit complet sur notre héros. Il est à noter que la couverture, toujours illustrée par Gilles Francescano, est franchement réussie je trouve.

Ce roman nous plonge ainsi quelques temps après la fin du recueil précédent, notre Troll ayant quitté son emploi pour pouvoir pleinement profiter de la vie avec sa compagne. Sauf que voilà son patron a, à nouveau, besoin de lui et par la force des choses il se retrouve embauché comme indépendant à devoir effectuer un voyage pour enquêter dans une mine défectueuse. Pire que tout il retrouve son stagiaire ainsi que le couple Briène et Sheldon en pleine lune de miel et on lui a fourni un budget. Les ennuis ne peuvent qu’apparaitre. Franchement, ce fut un plaisir de replonger dans cet univers toujours aussi décalé et drôle ainsi que de suivre et voir évoluer à nouveau les personnages. Alors certes, cette histoire m’a peut-être légèrement moins marqué que L’Instinct du Troll, mais cela ne m’a pas empêché de passer un bon moment de lecture. Je suis ainsi toujours aussi fasciné par la capacité de l’auteur à mélanger le monde de l’entreprise, ses normes, ses notions managériales et autres, avec un monde de Fantasy revisité. Surtout que c’est effectué avec finesse, intelligence et une bonne dose d’ironie et d’humour qui ne laisse pas indifférent, peut-être encore plus pour moi qui connais plutôt bien ce milieu professionnel. Les aventures que va rencontrer le Troll et sa bande ne vont pas manquer d’offrir ainsi de nombreuses surprises et rebondissements, proposant ainsi une lecture entraînante et vivante le tout sur un rythme efficace. Je me suis retrouvé à tourner les pages avec plaisir et à rire régulièrement des analogies, jeux de mots et autre que nous propose Jean-Claude Dunyach.

L’univers proposé au fil des pages continue à se révéler toujours très intéressant et inventif. Imaginez des chevaliers de la table ronde en formation optimisée et stage de motivation, des nécromants consultants spécialisés dans le marketing, la communication et les cadeaux souvenirs, une île de zombies touristique, ou encore un elfe mystérieux en mission top secrète, voilà une partie de ce que vous retrouverez dans ce roman. Oui c’est délirant, et pourtant la grande force du récit c’est justement d’arriver à rendre ce monde, pour moi, cohérent et logique malgré toutes ses improbabilités. L’auteur s’amuse ainsi à reprendre les mythes du genre, comme ici l’apocalypse ou la quête du Graal, pour les réécrire de façon efficace, imaginative, pleine d’humour et intéressante. Mais cet univers offre aussi un message intéressant et de nombreuses réflexions sur notre monde, le monde du travail, notre gestion des entreprises à travers parfois des réunions inutiles et du papier pour faire du papier, à toutes ses différences qui font que finalement nous ne nous comprenons jamais vraiment, la notion de rendement et de chiffres qui parfois en devient étouffante, ou bien encore sur la notion de technologies, ce qu’elle nous apporte, ce qu’elle nous impose et comment on se fait parfois avoir par ce qu’elle propose. On ne reste ainsi pas totalement indifférent face aux différents messages soulevés, même si parfois, c’est vrai, ils m’ont paru un peu simpliste. Il faut dire aussi que le côté léger du récit joue un rôle important dans la facilité à se laisser porter par ses idées.

L’autre point qui joue beaucoup, selon moi, à la réussite du roman ce sont les personnages que l’on croise au fil des pages et principalement notre couple de Troll. On découvre ainsi un duo qui se complète parfaitement, l’un étant souvent complémentaire de l’autre, le tout avec une complicité efficace et intéressante. Surtout l’auteur arrive à nous les rendre attachants, touchants avec une justesse dans le ton et les dialogues, le tout sans trop en faire. D’un autre côté on retrouve aussi le couple humain Sheldon et Briène qui est à l’opposé de notre couple de héros, paraissant complètement incompatible, et qui pourtant dans le fond s’avère lui aussi, d’une façon improbable, complémentaire. Ils qui doivent surtout apprendre à vivre ensemble, même si, c’est vrai, l’ensemble est parfois un peu caricatural. Concernant Cédric, le stagiaire, je l’ai trouvé un peu en retrait dans ce tome, même si lui aussi il va devoir évoluer dans cette nouvelle aventure et surtout, d’une certaine façon, grandir et apprendre. Concernant les personnages secondaires on y trouve un sacré lot de protagonistes tous plus barrés les uns que les autres qui ne manquent pas, à minima, de nous faire rire même si parfois, j’avoue, j’aurais aimé en apprendre plus sur certains.

Concernant la conclusion, j’ai trouvé l’idée que soulève l’auteur pleine d’humour et intéressante, offrant ainsi un final plein de tension, percutant et traitée, pour ma part, efficacement. Là où par contre, j’avoue, j’ai trouvé ce tome moins prenant c’est finalement au niveau du fil rouge qui, sans non plus se révéler mauvais loin de là, s’avère nonchalant dans sa construction. On a ainsi parfois l’impression que les mésaventures sur la route de nos héros sont juste là pour retarder la conclusion sans que cela apporte toujours énormément au récit. Alors attention, rien de très bloquant ou dérangeant tant l’ensemble s’avère fluide et léger, mais j’ai trouvé que cela se ressentait quand même un peu. Au final j’ai à nouveau passé un agréable moment de lecture avec les aventures du Troll et de sa compagnie, le tout porté par une plume efficace et entraînante qui nous happe assez facilement. Si jamais l’auteur décide de revenir dans cet univers, je lirai la suite avec plaisir.

En Résumé : J’ai à nouveau passé un bon moment de lecture en compagnie du Troll et de ses amis qui vont devoir à nouveau se confronter aux dangers de l’entreprise et de ses méthodes managériales le tout dans un univers de Fantasy revisité. C’est barré, léger, efficace et offre de nombreux rebondissements le tout sur un rythme efficace et entraînant. L’univers proposé continue à se révéler intéressant, mélangeant ainsi le monde de l’entreprise et des technologies tout en s’avérant cohérent, logique et bien construit. C’est barré, regroupant de nombreux points improbables et pourtant ça ne détonne jamais dans ce que construit l’auteur, le tout porté par une ironie et un humour toujours présente qui rend l’ensemble léger et entraînant. Surtout cette « rencontre » improbable soulève ainsi de nombreuses questions sur notre société, la façon dont les entreprises sont gérées, les aberrations, la paperasserie, les technologies mais aussi finalement d’une certaine façon sur nous-même. Concernant les personnages c’est avec plaisir que j’ai retrouvé le Troll, sa compagne et ses amis même si j’ai trouvé Cedric peut-être un peu en retrait. Les personnages secondaires sont tous plus barrés les uns que les autres et s’avèrent efficaces, même si j’aurais aimé que certains soient plus développés. Au finale je regretterai juste concernant ce court roman, un fil rouge un peu nonchalant, rien de non plus bloquant. La plume de l’auteur est vive, entraînante et je lirai avec plaisir d’autres aventures de nos héros si jamais l’auteur décide d’en écrire.

 

Ma Note : 7,5/10

 

Autres avis : Nelfe, Joyeux-Drille, Boudicca, Lauryn, …

Précédent

Les Quinze Premières Vies d’Harry August – Claire North

Suivant

The Stars are Legion – Kameron Hurley

  1. J’ai passé un très bon moment avec le Troll donc je découvrirai ce nouvel opus avec joie 🙂 (et un peu impatience, il faut l’avouer)

  2. J’ai hâte de découvrir la face cachée des trolls. J’en ai un qui occupe pas mal de place dans mes contacts… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2010 - 2018 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :