Les Etoiles s’en Balancent – Laurent Whale

les etoiles s'en balancentRésumé : Dans une France plongée dans la violence, la famine et la misère, Tom Costa fait ce qu’il doit pour survivre ; à bord de son petit avion, il chine et glane sa subsistance. Et, dès qu’il peut, il fonce la retrouver, elle, San, sa douce, sa lionne. Mais bientôt, venu du Nord, un péril bien plus grand que les hordes de chiens sauvages ou les hors-murs le guette : une invasion a commencé, et les Villes-Etats tombent les unes après les autres… Pour contrer cette menace, le vagabond du ciel va devoir former une escadrille de choc. Il pourra compter sur une poignée de têtes brûlées, parmi lesquelles Miki, le petit mécano, et Cheyenne, l’insoumis. Ensemble, ils devront tout mettre en oeuvre pour sauver leurs miches et ce qu’il leur reste de toit… tandis qu’au-dessus d’eux, les étoiles s’en balancent !

Edition : Critic

 

Mon Avis : Si vous suivez mon blog depuis le début, vous devez savoir que j’ai déjà lu et chroniqué ce roman (ma chronique ici). Alors pourquoi le relire et surtout le chroniquer à nouveau, me direz-vous? Tout simplement car lors de ma rencontre avec l’auteur aux dernières Imaginales on a discuté des différences entre l’édition rivière blanche (que j’ai lu) et l’édition Critic, il m’a expliqué qu’il avait effectué pas mal de modifications et qu’il est préférable de relire l’édition Critic avant de se lancer dans la lecture de la suite. En tout cas je trouve la couverture, illustrée par Ronan Toulhoat, vraiment magnifique. Je ne fais et ne pense rarement faire de nouvelles critiques de livres déjà chroniqué, mais là j’ai fait une exception justement car l’histoire à subie des changements.

On se retrouve ici dans un roman de Science-Fiction et surtout d’aventures qui se lit avec plaisir sans trop se prendre la tête, tout en offrant tout de même un récit intelligent. En effet on tourne les pages avec grand plaisir pour suivre cette histoire dont l’auteur maîtrise efficacement les rebondissements, les retournements de situations et les surprises, le tout rempli d’action et d’adrénaline qui offrent un rythme haletant. Surtout l’auteur vient nous offrir une intrigue vraiment intéressante et un minimum travaillée à travers cette histoire de survie du héros dans un monde de plus en plus proche du gouffre. Le mélange fonctionne vraiment bien, comparé à la précédente version on y gagne même en fluidité et la conclusion évite clairement l’accumulation de rebondissement; ce que je reprochais à l’édition Rivière Blanche. Par contre, certains m’ont tout de même parus un peu trop « improbable », je pense principalement à la révélation sur le Khan.

L’univers futuriste présenté par l’auteur se révèle vraiment efficace, sombre, violent et intéressant, se basant sur l’implosion des gouvernements amenant le retour des communes où chaque ville possède son propre gouvernement, pas toujours démocratique. Ce qui ressort principalement, et ressortait déjà dans la précédente version, c’est le travail de l’auteur sur le milieu aérien et les avions. Il arrive vraiment à nous faire partager cette passion et cet amour de l’air et du vol sans non plus ennuyer ou bien tomber dans le côté trop technique et ardu. Limite ça donne envie de voler.

Ce qui est aussi intéressant c’est tout cet aspect mis en avant sur l’adaptation de l’homme pour survivre dans un monde où la technologie se meurt doucement mais sûrement et où la violence reprend ses droits pour survivre. L’homme va donc se retrouver à mélanger reste de science et techniques de base pour ne pas mourir. Mon reproche est que tout repose trop souvent sur une seule personne qui a les connaissances et aussi un certain parti pris de l’auteur sur certains aspects.

Autre point qui ressort fortement dans ce récit, mais qui se révèle à double tranchant, c’est toujours cette optimisme qu’on retrouve tout au long du roman. Autant cette bonne ambiance se révèle communicative et apporte le sourire, autant à force elle en devient aussi un peu lassante tant on se demande comment on peut toujours être aussi positif avec tout ce qui tombe sur la tête des personnages. Autre point qui m’a dérangé c’est aussi cette sorte de « fusion » qui apparait à travers le groupe d’amis qui se forme au cours du roman. Cela me surprend toujours cet aspect où un gars rencontré il y a quelques semaines va limite mourir pour vous simplement parce que, bon, vous êtes amis. Alors, rien de bien gênant non plus, mais voilà ça surprend.

Concernant les personnages ils se révèlent intéressants à suivre tout au long du récit. Ils ne manquent pas de charisme et possèdent un niveau de profondeur intéressant qui font qu’on s’accroche assez bien à eux. Bien sûr certains personnages secondaires paraissent un peu caricaturaux et manquent parfois de surprises tant on devine leurs façon de penser, mais au final chaque personnage colle vraiment parfaitement à cette histoire d’aventures et surtout pleines de divertissement. Le personnage principal, Tom Costa, qui est aussi le narrateur, se révèle lui vraiment intéressant à suivre, nuancé et plein d’humour on s’accroche rapidement à lui. Je lui reproche juste de rentrer un peu dans le héros invincible qui à force de recevoir des coups on se demande comment il peut encore être debout.

La plume de l’auteur se révèle vraiment, vive, incisive et colle parfaitement à cette histoire sans temps mort. Tout n’est certes pas parfait dans ce roman, mais il offre vraiment un moment de lecture divertissant et plein d’entrain. Par contre pour moi, comme dans la première version, le dernier chapitre est de trop; mais bon il ne s’agit que de mon avis. Un roman au final plaisant à lire pour toute personne qui cherche une lecture sans trop de prise de tête, vive, mais tout en gardant un côté intelligent et construit. Je lirai sans soucis la suite qui est justement déjà dans ma PAL.

En Résumé : J’ai passé un bon moment de lecture avec ce roman qui nous offre une histoire vraiment divertissante, sans temps mort, pleine d’action et de suspens. L’univers se révèle intéressant et repose sur un postulat de départ efficace et captivant, mais ce qui fascine c’est cette passion que partage l’auteur sur le monde aérien. Les personnages sont intéressants, efficaces, surtout Tom Costa le narrateur qui se révèle attachant. Dommage que certains personnages secondaires tombent un peu dans le classique. La plume de l’auteur se révèle vive, entrainante et incisive et emporte le lecteur. Je trouve juste dommage cette chape d’optimisme qui recouvre tout le roman, ou bien cette amitié indéfectible  qui fait qu’on est prêt à suivre jusqu’à la mort un gars qu’on connait à peine. De plus le dernier chapitre est de trop à mon goût. Mais au final ce roman remplit pleinement son rôle de divertissement fougueux et plein de rebondissement et je lirai la suite.

 

Ma Note : 7,5/10

Précédent

Ainsi Naissent les Fantômes – Lisa Tuttle

Suivant

Les Damnés de L’Asphalte – Laurent Whale

  1. Le contexte du roman me tente bien, et puis le fait qu’il soit il me semble franco-centré est suffisamment rare pour le signaler.
    Donc pourquoi pas, pour une sympathique lecture d’été, avant la fin des beaux jours… 😉

Laisser un commentaire

© 2010 - 2017 Blog-o-Livre

%d blogueurs aiment cette page :